Vous êtes ici: Home > Foire aux questions > Du THC dans le lait maternel : Le THC du lait maternel de femmes consommatrices de cannabis est-il nuisible au bébé ?

Du THC dans le lait maternel : Le THC du lait maternel de femmes consommatrices de cannabis est-il nuisible au bébé ?

Chao et son équipe

A des singes qui allaitaient et prenaient déjà en continu et oralement deux ou cinq fois par semaine 2 mg de THC par kilogramme de poids corporel, on a administré soudain une faible dose de THC radio-marqué mélangé au reste. Pendant la période d'observation de 24 heures, environ 0,2% du THC radio-marqué est apparu dans le lait.
Modifié d'après : Chao FC, Green DE, Forrest IS, Kaplan JN, Winship-Ball A, Braude M. The passage of 14C-delta-9-tetrahydrocannabinol into the milk of lactating squirrel monkeys. Res Commun Chem Pathol Pharmacol (1976 Oct) 15(2):303-317.
 

Susan Astley et Ruth Little

La présente étude a exploré la corrélation entre l'exposition du nourrisson au cannabis par le biais du lait maternel et son développement moteur et mental à l'âge d'un an. On a contrôlé le développement moteur et mental de 136 bébés d'un an nourris au lait maternel. 68 enfants ont été exposés au cannabis par le biais du lait maternel. 68 autres enfants dont les mères faisaient usage d'alcool et de tabac pendant et après la grossesse ont été assimilés aux précédents. L'exposition au cannabis via le lait maternel pendant le premier mois de vie après la naissance semblait être associée à une réduction du développement moteur [mouvements] de l'enfant à l'âge d'un an. On n'a pas trouvé de lien entre l'exposition au cannabis pendant le troisième mois après la naissance et le développement moteur. Il n'y avait pas de relation entre l'exposition au cannabis pendant le premier et le troisième mois après la naissance et le développement mental de l'enfant. Il faut interpréter ces résultants avec précaution à cause du caractère préliminaire de l'étude. On ne saurait déduire des résultats présentés ici que l'exposition au cannabis pendant la période d'allaitement perturbe le bilan du développement moteur de l'enfant à l'âge de un an. L'exposition au cannabis durant la période d'allaitement semble dégrader le développement moteur de l'enfant mais cela ne signifie pas que la relation de cause à effet soit simple et directe. L'exposition au cannabis pendant la grossesse, l'exposition passive à la fumée de cannabis dans l'air ambiant et la qualité de la relation mère-enfant constituent trois facteurs potentiels susceptibles de brouiller les cartes du jeu de corrélation mis en évidence dans cette étude.
Modifié d'après : Astley SJ, Little RE. Maternal marijuana use during lactation and infant development at one year. Neurotoxicol Teratol 1990;12(2):161-168.
 

Franjo Grotenhermen

De faibles quantités de THC passent dans le lait des mères consommatrices de cannabis. Dans une étude sur des singes qui recevaient du THC de manière continue, 0,2% du THC a été retrouvé dans le lait maternel. Ainsi, un apport quotidien de 50 mg de THC (soit, par exemple, 1 gramme de cannabis à 5% de THC) se traduirait par 0,1 mg de THC dans le lait maternel chaque jour.
L'usage chronique de cannabis par la mère entraîne une accumulation de THC dans son lait. Chez les mères consommatrices de cannabis, on peut trouver des concentrations de THC significativement plus élevées dans le lait que dans le sang. Dans une étude, la concentration de THC dans le lait était 8,4 fois plus élevée que dans le plasma sanguin. Dans l'hypothèse d'une concentration moyenne relativement élevée de 10 ng/ml (nanogrammes par millilitre) de THC dans le plasma d'un consommateur de cannabis et d'une concentration dix fois plus élevée dans le lait (100 ng/ml), cela donnerait un total de 0,07 mg de THC pour 700 ml de lait ; 700 ml étant la quantité moyenne de lait absorbée chaque jour par un nourrisson.
Pour l'instant , on dispose de deux études visant à évaluer les effets de l'usage de cannabis par les mères-nourrices sur le développement de leur enfant. L'une n'a rien mis en évidence (Tennes et al. 1985), l'autre a trouvé des effets légers sur le développement moteur, quand le cannabis a été utilisé pendant plus de 15 jours durant le premier mois après la naissance (voir précédemment, Astley et Little 1990).
La quantité de THC trouvée dans le lait maternel de consommateurs de cannabis est faible malgré l'accumulation résultant d'un usage régulier. Seule une grande consommation aboutira a des quantités susceptibles d'influencer le bébé. L'usage occasionnel ou l'usage régulier modéré n'auront probablement pas de signification.

IACM Conference 2019

 The IACM Conference 2019 will be held on October 30 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.