[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 17 Mai 2003

Science: Le THC efficace dans le syndrome de Tourette sur six semaines d’essais

Une étude en double aveugle utilisant un placebo contrôlé sur 24 patients atteints du syndrome de Tourette a été menée à l’Ecole de Médecine de Hanovre- Allemagne. Ces six semaines d’essais ont confirmé les résultats de deux études à court terme antérieurement menées par le Dr. Kirsten Mueller-Vahl et ses confrères, le THC est efficace dans la réduction des tics.

Le syndrome de Tourette est un désordre neurologique et psychiatrique complexe caractérisé par des tics moteurs (spasmes soudains, particulièrement au niveau de la face, du cou et des épaules) et un ou plusieurs tics vocaux. Dans de nombreux cas, il est associé à des troubles du comportement ou à des troubles psycho-pathologiques (auto-agression, attention perturbée, etc.). Actuellement, les médicaments les plus efficaces sont les neuroleptiques. Cependant, ceux-ci ne sont pas efficaces chez tous les patients et dans de nombreux cas ne sont pas bien tolérés.

Les patients ont été traités pendant six semaines. Le dosage à atteindre a été fixé à 10 mg de THC. La dose de départ était de 2,5 mg augmentée tous les jours, pendant 4 jours, de 2,5 mg. La gravité des tics avait été déterminée par plusieurs tests d’évaluation reconnus.

Sept patients sont partis ou ont dû être exclus, mais seulement un à cause d’effets collatéraux. Le résultat de l’usage du THC fût une réduction significative des tics. Aucun effet indésirable sérieux n’est apparu. Les auteurs ont conclu que "les résultats renforcent la preuve que le THC est efficace et sûr pour le traitement des tics."

(Source : Mueller-Vahl KR, Schneider U, Prevedel H, Theloe K, Kolbe H, Daldrup T, Emrich HM. Delta-9-tetrahydrocannabinol (THC) is effective in the treatment of tics in Tourette Syndrome : a six-week randomised trial. J Clin Psychiatry 2003;64(4):459-465)

Science: La vaporisation réduit drastiquement les toxines contenues dans la fumée de combustion du cannabis

Une nouvelle étude a trouvé que l’usage d’un vaporisateur réduit largement le taux de gaz nocifs contenus dans la fumée de cannabis, en délivrant de la vapeur de cannabinoïde pratiquement pure, débarrassée de la plupart des sous-produits de combustion. La fumée produite par la combustion du cannabis contient généralement des toxines similaires à celles contenues dans la fumée produite par la combustion du tabac ou de n’importe quelle autre herbe, pouvant causer des dommages tissulaires dont la conséquence peut être le développement de bronchites chroniques ou de cancers.

Au cours de l’étude conduite par Chemic Labs à Canton – Massachusetts- USA, les vapeurs de cannabis chauffé dans le Volcano (manufacturé par Storz & Bickel GmbH & Co.KG, Tuttlingen, Germany) ont été comparées à la fumée produite par la combustion de cannabis. Le Volcano est conçu pour chauffer les matériaux à des températures comprises entre 130 et 230 degrés Celcius, températures auxquelles sont produites les vapeurs médicalement actives, mais au dessous du seuil de combustion. Des études antérieures ont prouvé que la vaporisation peut réduire les toxines nocives contenues dans la fumée de cannabis. Quoi qu’il en soit, ceci est la première étude au cours de laquelle les vapeurs ont été analysées à l’état gazeux pour isoler et rechercher de nombreuses toxines.

L’analyse a montré que les vapeurs produites dans le Volcano étaient remarquablement pures, composées de 95 % de THC avec des traces de cannabinol (CBN). Les 5 % restants consistaient en de petites quantités de trois autres composants, le premier suspecté d’être un proche des cannabinoïdes, le second du PAH (hydrocarbure aromatique polycyclique), le troisième du caryophyllène, un terpène. A contrario, plus de 111 composants apparaissaient dans les gaz de combustions, y compris une demi-douzaine de PAH connus. 88 % des gaz contenus dans la fumée n’étaient pas des cannabinoïdes.

Cette étude a été sponsorisée par les organismes Américains, California NORML, MAPS et MPP. Elle a été menée avec du cannabis contenant 4 % de THC. Une analyse quantitative a permis de constater que le Volcano délivre 46 % du THC en vapeur après 45 secondes d’exposition de l’échantillon à la chaleur. Dans des études antérieures l’efficacité moyenne de la cigarette de cannabis a été estimée de 15 à 40 % pour des utilisateurs expérimentés (habituels ?) et à 45 % avec une pipe.

Le Dr. Donald Abrams de l’Université de Californie, San Francisco, USA, a soumis une proposition de financement au Centre Californien de Recherches sur le Cannabis Médical de San-Diégo, pour tester le Volcano dans une étude clinique.

Plus d’informations sur www.canorml.org/healthfacts/vaporizers.html

(Source : Communiqué de presse de California NORML du 2 mai 2003)

Canada: Du cannabis produit par le gouvernement disponible pour des essais cliniques

Cindy Cripps-Prawak, responsable du Programme d’Accès au Cannabis Médical du gouvernement fédéral a annoncé qu’après des mois de confusion et d’attente le gouvernement fédéral dispose finalement d’une fourniture de cannabis domestique pour la recherche.

Le Ministère de la Santé (Health Canada) obtient maintenant la qualité standard qu’il a recherchée depuis 2000, lorsqu’il a consenti un contrat de $ 5,75 millions avec Prairie Plant Systems pour la production de cannabis dans une mine abandonnée à Flin Flon, Manitoba. Selon Mme Cripps-Prawak ce cannabis contient 10 - 15 % de THC.

Actuellement, seulement deux essais cliniques sur la sécurité et l’efficacité du cannabis médical sont menés au Canada sur 64 patients, avec du matériel venant des USA. D’après Health Canada de nouveaux essais sont prévus, portant sur 300-400 patients.

(Source : Ottawa Citizen du 3 mai 2003)

En bref

Suisse: Le Directeur du Ministère de la Santé pour la légalisation
Dans une interview, le Directeur du Ministère de la Santé (Bundesamt für Gesundheit), Thomas Zeltner, s’est déclaré en faveur de la légalisation de l’usage du cannabis, mais s’est déclaré opposé à la légalisation de la culture et de la vente de la drogue. (Source : sda du 5 May 2003)

Royaume-Uni: Mise en garde du British Medical Journal
Dans un éditorial pour le British Medical Journal le Professeur John Henry du Collège Impérial de Londres et deux de ses collègues ont déclaré que 30 000 britanniques pourraient mourir de fumer du cannabis tous les jours. Ils estiment que le cannabis serait dangereux pour les 3,2 millions de fumeurs de cannabis comme le tabac pour les 13 millions de fumeusr de tabac qui causerait 120 000 morts reliées au tabac (cancer, maladies cardiaques, etc). En marge de cette spéculation peu étayée ils affirment que "la quantité du principal constituant actif, le tétrahydrocannabinol (THC), dans le cannabis est passée d’environ 0.5 % il y a 20 ans à pratiquement 5 % actuellement en Grande-Bretagne" - Ce qui, quoi qu’il en soit, est faux. La concentration moyenne de THC contenu dans la marijuana saisie aux USA en 1983 était de 3.3 %, similaire au taux constaté en EURope. (Source : Henry JA, et al. BMJ 2003;326(7396):942-3)

Etats-Unis: Steve McWilliams
Steve McWilliams utilisateur de cannabis médical et actif défenseur de sa légalisation a été condamné à six mois de prison par une cour fédérale pour culture de cannabis, malgré une recommandation du médecin l’autorisant à utiliser la drogue. De nombreux experts estiment que McWilliams a été condamné à la prison à cause de son engagement politique pour la légalisation du cannabis médical. Il restera libre sous caution en attendant le jugement en appel. (Source :NORML du 1 mai 2003)

Science: Acide Ajulémique
Il est connu que le métabolite du THC, le THC-COOH et le métabolite analogue, l’acide ajulémique (CT-3) inhibent l’inflammation, mais leurs modes d’action sont inconnus. Cette recherche montre que l’acide ajulémique active un récepteur appelé "perxisome prolifarator-activated receptor gamma" (ppargamma). Ceci est un mécanisme potentiel de l’action anti-inflammatoire des dérivés de THC. (Source : Liu J, et al. Mol Pharmacol 2003;63(5):983-92)

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Conférences

The Cannabinoid Conference 2017 of the IACM, 29-30 September 2017, Cologne, Allemagne. 

Déclaration

Déclaration des Droits de l’Homme en faveur de l’accès médical au cannabis et aux cannabinoïdes

Indica

A new article in Cannabinoids by Jacob Erkelens and Arno Hazekamp on Cannabis Indica.

Conférence IACM 2013

7th Conference on Cannabinoids in Medicine



Photos  
Videos online
Abstract book

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.