[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 05 Novembre 2001

Hollande: Le gouvernement Néerlandais veut autoriser l'usage médical du cannabis

Le gouvernement Néerlandais a décidé le 19 octobre de modifier la loi pour permettre aux médecins de prescrire du cannabis et aux pharmaciens de le fournir avec une "qualité pharmaceutique". Le Parlement doit voter cette proposition dans les prochains mois pour introduire la marijuana médicale dans le plan de santé publique. La plupart des usagers pourraient ainsi se faire payer le coût de leurs joints par le gouvernement s'ils sont prescrits par un médecin.

Le Bureau pour le Cannabis Médical du Ministère de la Santé supervisera la culture de la marijuana, le contrôle qualité, ainsi que la distribution. Aucune date n'est prévue pour le lancement du programme car on ne sait pas combien de temps prendront les préparatifs.

La loi est nécessaire pour supprimer une contradiction "indésirable" entre la pratique et la loi "malgré un manque de preuves scientifiques" sur les effets de l'usage de la marijuana, selon une déclaration du gouvernement. De nombreux patients qui utilisent cette substance sans assistance professionnelle ont eu des résultats positifs, ajoute-t-il. "Les expériences sont positives : moins de douleurs, moins de nausées après la chimiothérapie, moins de rigidité dans la sclérose en plaques," déclare-t-il.

Bien que la vente de cannabis soit techniquement illégale, les autorités Néerlandaises tolèrent sa vente en petites quantités dans des centaines de "coffee shops". "Les personnes souffrant de maladies douloureuses, comme le sida, vont dans les coffee shops où il n'y a aucun médecin pour contrôler l'usage," a déclaré Bas Kuik, porte-parole du Ministère de la Santé.

(Sources : Reuters du 19 octobre 2001, AP du 19 octobre 2001, dpa du 19 octobre 2001)

Science: Nouvelles du congrès 2001 de l'IACM

Lors du congrès de l'Association Internationale pour le Cannabis Médical (IACM) du 26 au 27 octobre à Berlin (Allemagne), un certain nombre de résultats intéressants issus de nouvelles recherches ont été exposés. Quelques-uns sont présentés ci-dessous.

(1) Les effets d'un extrait de cannabis ont été examinés chez des animaux tests pour la dépression, la spasticité et l'analgésie. L'extrait de cannabis n'a pas produit d'effet antidépresseur chez les souris. Cependant, l'extrait a produit une diminution du comportement spastique et montré des propriétés analgésiques. Ces données suggèrent que l'extrait de THC serait utile dans les affections spastiques et la douleur. (Source : Abstract de Richard Musty et Richard Deyo)

(2) Des patients et des rats ayant une cirrhose du foie font de l'hypotension. Chez les rats, cette hypotension peut être augmentée par un antagoniste du récepteur CB1, qui réduit également le débit sanguin élevé dans les artères de l'intestin (Aa mesenteriae). Comparé aux contrôles sans cirrhose, dans les foies humains cirrhosés, le nombre des récepteurs CB1 dans les cellules endothéliales isolées des vaisseaux sanguins a été multiplié par trois. Les résultats indiquent une nouvelle approche pour le traitement de l'état de vasodilation dans la cirrhose du foie avancée. (Source : Abstract de Jens Wagner)

(3) Des recherches chez des rats montrent que les agonistes des récepteurs CB exercent une influence inhibitrice sur la motricité de la vessie mais une influence excitante sur la motricité de l'utérus. Cet effet inhibiteur était plus important chez les rats ayant une vessie inflammée que chez les rats sans vessie inflammée, ce qui suggère que l'inflammation augmente l'efficacité des cannabinoïdes dans la vessie. L'effet sur l'uterus était réduit chez les rats ayant une vessie inflammée. Cette recherche supporte les effets positifs sur l'hyperactivité de la vessie chez les patients souffrant de sclérose en plaques et de lésions de la moelle épinière. (Source : Abstract de Karen Berkley et Natalia DMitrieva)

(4) Un extrait de cannabis avec un ratio THC/CBD de 1:1 a été mieux toléré que le THC seul chez une patiente souffrant de sclérose en plaques. Ses principaux problèmes étaient une douleur urétrale sévère et une douleur profonde au niveau du pelvis. Elle a presque obtenu le contrôle total de sa douleur avec l'extrait de cannabis. Les effets secondaires psychologiques ont été observés de manière prédominante pendant les périodes où elle utilisait le THC seul. Durant les périodes où elle utilisait un mélange 1:1 de THC et CBD, l'incidence des effets secondaires a très fortement diminué, bien qu'elle utilisait la même quantité totale de THC. (Abstract de William Notcutt)

Les abstracts seront publiés dans le Journal of Cannabis Therapeutics.

(Source : Programme et abstracts du congrès 2001 de l'IACM sur le cannabis et les cannabinoïdes)

En bref

Science:
Nausées
Les cannabinoïdes inhibent les vomissements par le biais des récepteurs CB1 dans le tronc cérébral du furet. Les cannabinoïdes endogènes sont un nouveau système neurorégulateur impliqué dans le contrôle des vomissements. (Source : Van Sickle et al. Gastroenterology 2001 Oct;121(4):767-74)

Science:
Cannabidiol
Le cannabidiol (CBD), un cannabinoïde non psychotrope que l'on trouve dans la plante, pourrait exercer certains effets en activant le récepteur vanilloïde de type 1 ou en augmentant les taux d'anandamide. (Source : Bisogno T, et al. Br J Pharmacol 2001 Oct 4;134(4):845-852)

Science:
Rechute à la cocaïne
Chez des rats dépendants à la cocaïne, l'antagoniste sélectif du récepteur CB1, le SR141716A, a atténué la rechute vers la consommation de cocaïne induite par une nouvelle exposition à celle-ci. Ces informations révèlent le rôle important du système des cannabinoïdes dans les processus neuronaux qui mènent à rechute vers la consommation de cocaïne. (Source : De Vries TJ, et al. Nat Med 2001 Oct;7(10):1151-4)

Etats-Unis:
Arrestations pour marijuana
La police a arrêté environ 734,500 personnes pour infraction à la législation sur la marijuana en 2000, selon un rapport du FBI publié le 22 octobre 2001, le chiffre le plus élevé jamais enregistré par le FBI. (Source : NORML du 22 octobre 2001)

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

IACM Conference 2019

The IACM Conference 2019 will be held on October 31 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.