[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 06 Février 2000

Canada: Un juge ordonne la mise en liberté dans une affaire de trafic de marijuana

Ayant déclaré que les personnes qui utilisent la marijuana dans un but médical doivent bien l'obtenir quelque part, un juge a accordé la mise en liberté conditionnelle à un homme qui avait été arrêté alors qu'il transportait du cannabis pour le Compassion Club de Vancouver.

Marcus Richardson a été arrêté en novembre 1998, quand la police a trouvé 6 kilos de marijuana dans sa voiture et $6,000 en liquide, remis par le cannabis club pour acheter de la marijuana pour ses membres, comme le juge l'a relevé.

Richardson a été condamné en juin pour possession et trafic de marijuana, mais le juge Paradis a indiqué en prononçant la sentence la semaine dernière que la police de Vancouver connaît et tolère le Compassion Club. Tout en mettant Richardson en liberté conditionnelle avec une mise à l'épreuve de six mois, le juge a également ordonné que les $6,000 soient rendus au club.

Le Compassion Club distribue des petites quantités de cannabis à 600 patients. Indiquant qu'il n'y a pas de pharmacie pour vendre de la marijuana, le juge Paradis a déclaré dans un jugement de 14 pages que si le ministère de la Santé Canadien a accepté d'accorder des exemptions concernant les lois sur les drogues aux personnes qui bénéficient des propriétés médicales de la drogue, ces personnes doivent l'obtenir ailleurs.

"Dans ce cas, la pharmacie connue et tolérée par la police c'est la Canadian Compassion Club Society," déclare-t-il. "La marijuana ne tombe pas du ciel. Elle doit être obtenue directement des producteurs, comme c'est le cas actuellement, ou par un intermédiaire comme Mr. Richardson, comme c'était le cas en novembre 1998."

(Source : Vancouver Sun du 29 janvier 2000)

Royaume-Uni: Le gouvernement en désaccord à propos du cannabis

Il y a quelques jours, Mo Mowlam est devenu le premier ministre de l'histoire du gouvernement à admettre avoir enfreint la loi en fumant du cannabis. Elle a admis avoir essayé le cannabis, ne pas avoir aimé mais, à la différence du Président Clinton, elle avait inhalé. Elle est connue pour être "compatissante" avec les propositions visant à dépénaliser l'usage personnel et médical du cannabis.

On pourrait penser que Mowlan, en charge de la politique en matière de drogues du gouvernement depuis octobre 1999, reflète une nouvelle ligne de gouvernement plus compréhensive en matière de cannabis. Mais le front uni apparemment détendu masque de profondes ruptures au sein du ministère, d'après The Observer du 23 janvier. Elle est bloquée par le ministre de l'intérieur Jack Straw et le Premier Ministre Tony Blair, qui considèrent toute démarche dans ce domaine comme le sommet de l'iceberg qui mène à la dépénalisation du cannabis.

Le gouvernement a répondu aux déclaration de The Observer "Toute suggestion sur la politique anti-drogue du gouvernement qui serait en déroute et les ministres en désaccord est une totale spéculation.", selon la déclaration du ministère le 23 janvier. "La politique du gouvernement en matière de cannabis est inébranlable - la possession et l'utilisation de cette drogue sont illégales et le demeureront (... ) Quant à l'usage médical, des essais scientifiques rigoureux sont actuellement menés pour découvrir si cette drogue apporte des bienfaits sur le plan médical."

(Sources : The Observer du 23 janvier 2000, PA News du 23 janvier 2000)

Allemagne: - Bioressource Hemp et Autres Plantes à Fibres, septembre 2000

Le plus important symposium international scientifique et technique, BIORESOURCE HEMP, ouvrira ses portes pour la troisième fois, suite à 1995 et 1997. Pour le symposium 2000, environ 400 participants sont attendus. BIORESOURCE HEMP 2000 aura lieu au centre de conférence de Wolfsburg, Allemagne, du 13 au 16 septembre 2000 et sera associé au projet "Kreislaufwirtschaft" (économie en boucle fermée) EXPO 2000.

Le dernier jour du symposium sera consacré aux cannabinoïdes et plus particulièrement aux applications médicales possibles et les effets non désirables en thérapie. Entre 60 et 80 présentations techniques sont prévues, dont 10 à 12 sur les cannabinoïdes le 16 septembre. Les conférences seront en Anglais et en Allemand (traduction simultanée).

Comme les années précédentes, BIORESOURCE HEMP 2000 est organisé par le nova-Institut en collaboration avec l'agence de promotion Tri-Tec GmbH (Bochum). BIORESOURCE HEMP 2000 est sponsorisé par la ville de Wolfsburg. D'autres sponsors sont les bienvenus. Les partenaires collaborateurs de BIORESOURCE HEMP 2000 sont :

- The International Hemp Association (IHA), Amsterdam,
- Association for Cannabis as Medicine (ACM), Cologne.

Les personnes intéressées pour intervenir lors d'une conférence doivent soumettre un résumé (e-mail) au nova-Institut avant le 1er mars 2000. Pour de plus amples informations, visitez :
www.bioresource-hemp.de
www.nova-institut.de/bioresource-hemp/cfp.htm

Contact : nova-Institut, Daike Lohmeyer & Karin Schnurpfeil, e-mail: nova-h@t-online.de, ou pour la journée sur les cannabinoïdes : nova-Institut, Dr. Franjo Grotenhermen, FGrotenhermen@compuserve.com.

En bref

Etats-Unis:
Le Conseil d'Administration de San Francisco a donné son accord le 31 janvier au projet d'émission de cartes d'identification pour les usagers de marijuana médicale. L'ordonnance municipale est conçue pour permettre aux détenteurs de carte qualifiés d'obtenir de la marijuana de très bonne qualité dans plusieurs dispensaires sans craindre d'être arrêté. Elle doit encore être étudiée par le maire Willie Brown. La carte ne portera ni nom ni photo dans un but de confidentialité, mais elle indiquera un numéro de série. Des programmes de cartes d'identité semblables sont utilisés dans le comté de Mendocino County et à Arcata. (Source: AP du 1er février 2000)

Etats-Unis:
Une femme atteinte de sclérose en plaques a été condamnée pour possession de drogue le 28 janvier, pour avoir allumé une cigarette de marijuana dans le bureau de Capitol Hill d'un membre du Congrès quand elle a senti le début d'une attaque liée à sa maladie. La juge Stephanie Duncan-Peters de la cour supérieure du district de Colombia a jugé que la femme, 39 ans, n'avait pas obligation d'apporter la preuve pour une défense médicale. Elle aurait pu condamner cette mère de quatre enfants à six mois de prison et à une amende de $1.000, mais à la place elle l'a condamnée à assurer 50 heures de service communautaire et à payer $50 pour les frais de justice. (Source : AP du 29 janvier 2000).

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

IACM Conference 2019

The IACM Conference 2019 will be held on October 31 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.