[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 20 Octobre 2001

Allemagne: THC Pharm obtient l'autorisation de produire un extrait de cannabis

La société THC Pharm, à Francfort, a obtenu l'autorisation des autorités pour produire un extrait de cannabis. La société a déclaré à la presse qu'elle souhaite utiliser des plantes d'Asie Centrale, qui sont cultivées à l'extérieur et non clonées.

Etant donné que l'extrait de cannabis ne peut pas être prescrit, il est nécessaire de modifier la loi sur les stupéfiants, ce qui serait possible dès la fin 2002. D'ici là, la société a l'intention de développer une préparation.

Aujourd'hui, THC Pharm produit du dronabinol à partir de fibres de chanvre, que les pharmacies peuvent utiliser pour la préparation de médicaments. En novembre 2001, l'Association Fédérale Allemande des Pharmaciens publiera une monographie sur le dronabinol, ainsi que des instructions pour la fabrication de capsules de dronabinol et de gouttes de solution huileuse de dronabinol.

Depuis le début de l'année, d'autres entreprises pharmaceutiques engagées dans le développement de préparations à base de cannabis sont Merck et Bionorica.

(Sources : Communiqué de presse de THC Pharm du 2 octobre 2001, communications personnelles)

Etats-Unis: La DEA définit tous les produits contenant du THC comme substances contrôlées de Classe I


Dans un document publié le 9 octobre dans le Registre Fédéral, la Drug Enforcement Administration (DEA) a émis un règlement explicatif indiquant que dans le cadre du Controlled Substances Act (CSA) et des réglementations de la DEA, tout produit contenant du tétrahydrocannabinol (THC) est une substance contrôlée de classe I, même si un tel produit est fabriqué avec des parties de la plante du cannabis qui sont exclues de la définition de la "marihuana" du CSA.

Ces réglementations ont pour but d'interdire les produits fabriqués à partir de la graine de chanvre ou d'huile de graines de chanvre et qui contiennent des quantités minimes de THC.

Dans un autre document publié le 9 octobre, la DEA émet des règles provisoires. Le document indique : "Toute personne qui, à partir du 9 octobre 2001, possède un produit à base de chanvre contenant du THC qui n'est pas exempt du contrôle dans le cadre de ces règles provisoires, a jusqu'au 6 février 2002 pour se débarrasser d'un tel produit par la manière décrite dans ce document."

(Sources : FedNet via COMTEX du 9 octobre 2001, www.nara.gov/fedreg/)

Espagne: Le président de l'ICRS contre l'usage médical de la marijuana

Sur le site web du journal espagnol Muy Interessante, le Dr José Javier Fernández, professeur à l'Université de Barcelone et de Madrid, élu président de l'International Cannabinoid Research Society (ICRS), se déclare contre l'usage médical du cannabis et en faveur des cannabinoïdes synthétiques.

La marijuana est souvent fumée et mélangée à du tabac. Il y a beaucoup de substances dans le cannabis, environ 60 cannabinoïdes différents, d'autres molécules et les substances utilisées pour adultérer cette drogue illégale. "Ce mélange n'est pas recommandable pour un usage médical." Les cannabinoïdes simples, comme le nabilone dérivé du THC "pourraient optimiser les formes de traitement par le contrôle du dosage et de la durée, ce qui n'est pas possible avec la marijuana." La modulation thérapeutique du système des cannabinoïdes endogènes serait possible avec les cannabinoïdes synthétiques, comme le JWH133." L'avenir des cannabinoïdes se trouve dans ce type de substances individuelles…"

Le Dr Franjo Grotenhermen, du nova-Institut de Cologne, président de l'Association Internationale pour le Cannabis Médical (IACM), rétorque : "A partir d'études cliniques réalisées avec des préparations à base de cannabinoïdes simples et de plante entière, il n'existe pas d'arguments scientifiques qui excluraient l'un ou l'autre (cannabinoïdes simples ou cannabis) de l'usage thérapeutique. La plupart des arguments utilisés contre l'usage médical du cannabis illégal sont des arguments contre la prohibition du cannabis, puisqu'il n'y a pas de problème pour standardiser le cannabis, empêcher l'adultération et utiliser des méthodes d'application saines. Le JWH133 est un agoniste du récepteur CB2 et il est recommandé de préférer un agoniste du récepteur CB2 plutôt qu'un agoniste du récepteur CB1 si le premier est efficace. Cependant, il sera difficile d'obtenir des effets thérapeutiques par le biais des récepteurs CB1 du cerveau sans causer d'effets psychiques. La tentative de séparer les effets désirés et indésirables a échoué avec les opiacés et les autres drogues qui agissent sur le système nerveux central."

(Source : www.muyinteresante.es/canales/muy_act/set_pyc.htm)

En bref

Etats-Unis:
La DEA saisit des dossiers de patients
Les agents de la Drug Enforcement Administration ont saisi le 28 septembre des fichiers contenant des dossiers légaux et médicaux sur plus de 5.000 patients qui utilisent la marijuana. Les agents ont perquisitionné le domicile et le bureau du Dr Mollie Fry, un médecin, et de son mari, Dale Schafer, un avocat. Fry et Schafer dirigent le California Medical Research Center à Cool, Californie, une clinique spécialisée dans la marijuana médicale. Le porte-parole de la DEA, Richard Meyer, a déclaré que le mandat de perquisition avait été signé par un magistrat fédéral, mais il n'a pas indiqué quelles étaient les substances stupéfiantes recherchées. (Source : Tahoe Daily Tribune du 3 octobre 2001)

Allemagne:
Certification du Congrès de l'IACM
Le congrès de l'IACM sur le cannabis et les cannabinoïdes, les 26-27 octobre à Berlin, sera officiellement certifié par les autorités compétentes comme séminaire de formation médicale

Science:
Attitudes des patients
Un questionnaire a été utilisé pour enquêter sur les opinions des patients concernant les cannabinoïdes et les associations entre ces opinions et leur volonté d'essayer les cannabinoïdes comme analgésiques. 52% des patients étaient dubitatifs pour prendre des cannabinoïdes : le manque de volonté était fortement associé à des inquiétudes spécifiques concernant les effets secondaires, la dépendance, la tolérance et la perte de contrôle. (Source : Gill A, Williams AC. Clin J Pain 2001 Sep;17(3):245-8)

Science:
Alcool et cannabis
Dans le cadre d'une étude chez l'homme, l'éthanol a augmenté les niveaux de THC dans le sang et les effets subjectifs après avoir fumé de la marihuana. Les données suggèrent que l'éthanol pourrait augmenter l'absorption du THC. (Source : Lukas SE, Orozco S. Drug Alcohol Depend 2001 Oct 1;64(2):143-9)

Science:
Huile de graines de chanvre
Des chercheurs de l'Université de Kuopio, Finlande, ont examiné les effets de l'huile de graines de chanvre par rapport à des paramètres physiques dans le cadre d'une étude en double aveugle chez 14 sujets, qui ont ingéré soit 30 ml d'huile de graines de chanvre ou d'huile de lin pendant quatre semaines. L'huile de graines de chanvre a produit des niveaux de GLA (acide gamma-linolénique) statistiquement plus élevés dans les triglycérides et dans les esters de cholestérol. Les deux huiles ont montré une augmentation statistiquement significative de l'acide linoléique et alpha-linolénique dans les taux sanguins. Des taux sériques élevés de GLA pourraient expliquer les effets bénéfiques dans certaines maladies chroniques, telles que les allergies et la polyarthrite rhumatismale, selon le Dr Jace Callaway, l'un des principaux investigateurs. (Source : Communiqué de presse de l'Université de Kuopio du 17 septembre 2001).

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

IACM Conference 2019

The IACM Conference 2019 will be held on October 31 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.