[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 04 Novembre 2017

Science/Homme: Une consommation régulière de cannabis serait liée à une vie sexuelle plus active

La première étude à examiner la relation entre la consommation de cannabis et la fréquence des rapports sexuels à l’échelle de la population des États-Unis d’Amérique, montre une corrélation positive entre les deux. L’étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Médecine de Stanford, aux États-Unis, indique que malgré les inquiétudes des médecins et des scientifiques sur la consumation régulière de cannabis comme nuisant au désir et aux performances sexuelles, c'est l’opposé qui semble finalement être le cas.

Les résultats de l’étude, publiée en ligne le 27 Octobre dans le Journal de la Médecine Sexuelle, se basent sur l’analyse de plus de 50 000 Américains entre l’âge de 25 et 45 ans et sont sans ambiguïté. “La consommation fréquente de marijuana ne semble pas compromettre les motivations ou les performances sexuelles. Si elle influe sur quelque chose, ce serait plutôt sur l’augmentation de la fréquence coïtale.” C’est ce que reporte l’auteur de l’étude, Dr Michael Eisenbergsaid, professeur adjoint en urologie. Il note que l’étude n’établit pas de lien de causalité entre la consommation de cannabis et l’activité sexuelle, même si c’est ce que les résultats laissent présager.

Sun AJ, Eisenberg ML. Association Between Marijuana Use and Sexual Frequency in the United States: A Population-Based Study. J Sexual Med 2017;14(11):1342–7

Communiqué de Presse de Stanford Medicine du 27 Octobre 2017

Science/Homme: L’utilisation de cannabis protège contre la stéatose hépatique non alcoolique

Dans une étude nationale conduite par des scientifiques de l’Université de Médecine de Stanford, aux USA, sur 14 080 participants souffrant de stéatose hépatique dans l’étude NHANES entre 2005 et 2014 et 8 286 participants dans l’étude NHANES III entre 1988 et 1994, l’utilisation de cannabis a été associée à une réduction des risques pour la stéatose hépatique non alcoolique.

En comparaison avec les participants non usagers de cannabis, les consommateurs de cannabis étaient moins susceptibles de déclencher une stéatose hépatique non alcoolique. Les anciens consommateurs ont une réduction des risques de 10% et les consommateurs actuels voient leurs risques diminuer de 32%. Les chercheurs ont conclu l’étude en disant que “pour cet échantillon à échelle nationale, l’utilisation active de marijuana permet une protection contre la stéatose hépatique non alcoolique (SHNA), indépendamment des facteurs de risques métaboliques.”

Kim D, Kim W, Kwak MS, Chung GE, Yim JY, Ahmed A. Inverse association of marijuana use with nonalcoholic fatty liver disease among adults in the United States. . PLoS One. 2017;12(10):e0186702

Science/Homme: Le cannabis peut être bénéfique en cas d’hyperactivité vésicale pour les patients souffrant de SEP, selon une étude par observation.

Dans une étude par observation avec 15 patients souffrant de vessie neurologique hyperactive due à la sclérose en plaques, le cannabis a eu pour rôle d'améliorer les fonctions vésicales. Les chercheurs du centre hospitalier de la sclérose en plaque “A cardarelli”, à Naples en Italie, se sont basés sur plusieurs mesures avant et après un traitement de quatre semaines au Sativex.

D’après un bilan urodynamique, effectué après la fin du traitement, le volume du résidu post-mictionnel avait diminué de façon significative, alors que le volume de la vessie et sa capacité maximale avait augmenté.

Maniscalco GT, Aponte R, Bruzzese D, Guarcello G, Manzo V, Napolitano M, Moreggia O, Chiariello F, Florio C. THC/CBD oromucosal spray in patients with multiple sclerosis overactive bladder: a pilot prospective study. Neurol Sci. 19 Oct 2017. [in press]

Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis peut être bénéfique dans la maladie de Parkinson

D’après une enquête conduite par des scientifiques de l’Université de Tel-Aviv et d’autres institutions Israélienne, les patients qui souffrent de la maladie de Parkinson pourraient tirer profit d’un traitement au cannabis. 47 patients non-demandeurs avec la maladie de Parkinson (40 hommes et 7 femmes) ont participé à une interview téléphonique avec un questionnaire structuré. L’âge moyen était de 64 ans et la durée de la maladie en moyenne 11 ans. La principale méthode d’administration était le cannabis sous forme de fumée.
Les effets d’amélioration sur les chutes sont de 0.89, 0.73 pour le soulagement de la douleur, 0.64 pour la dépression, 0.64 pour les tumeurs, 0.62 pour les raideurs musculaires et 0.60 pour le sommeil. Les auteurs ont conclu que : “le cannabis médical améliore les symptômes de la maladie de Parkinson dans la phase initiale du traitement, et n’a pas causé d’effets secondaires indésirables majeurs dans ce pilote, de 2 centres, d’enquête rétrospective.”

Balash Y, Bar-Lev Schleider L, Korczyn AD, Shabtai H, Knaani J, Rosenberg A, Baruch Y, Djaldetti R, Giladi N, Gurevich T. Medical Cannabis in Parkinson Disease: Real-Life Patients' Experience. Clin Neuropharmacol. 20 Oct 17. [in press]

Science/Homme: Le CBD peut être efficace contre l’épilepsie causée par les tumeurs cérébrales, selon une série de cas.

Sur trois patients atteints de crises d’épilepsies réfractaires avec un passif de tumeurs cérébrales primitives, deux ont vu la fréquence de leurs crises diminuer, et tous ont vu des améliorations sur la sévérité de leurs crises. Ils ont participé au CBD programme de l’Université d’Alabama, à Birmingham.

L’épilepsie, fréquemment développée par les patients avec des tumeurs cérébrales, est souvent réfractaire aux thérapies traditionnelles. L’objectif de cette étude était d’examiner l’efficacité et la sureté des extraits riches en CBD (Epidiolex, GW Pharmaceuticals). Les auteurs ont écrit que “ces résultats pilotes suggèrent que les études sur le CBD devraient être approfondies pour le traitement de l’épilepsie dû aux tumeurs cérébrales. “

Warren PP, Bebin EM, Nabors LB, Szaflarski JP. The use of cannabidiol for seizure management in patients with brain tumor-related epilepsy. Neurocase. 24 Oct 2017:1-5. [in press]

En bref

Nouveau Livre
Grotenhermen F. Chanvre en médecine:
Redécouverte d'une plante médicinale, Guide pratique des applications thérapeutiques du Cannabis, du THC et du CBD. Edition Solanacée, Suisse

États-Unis: Les décès liés aux opioïdes diminuent au Colorado depuis la légalisation du cannabis
De nouvelles recherches ont montré que les décès liés aux opioïdes dans le Colorado ont chuté de plus de 6% depuis la légalisation du cannabis récréatif en 2014. Selon une étude publiée dans le Journal Américain de la Santé Publique, “la légalisation du cannabis récréatif en termes de vente et de consommation résulte à 0.7 décès par mois lié aux opioïdes”.
UPI du 18 Octobre 2017

États-Unis: 64% de la population en faveur de la légalisation du cannabis
Un chiffre record pour la population adulte des États-Unis d’Amérique, 64% dit soutenir la légalisation du cannabis. Selon un sondage Gallup, le soutien des Américains pour la légalisation du cannabis a augmenté depuis le premier sondage sur cette même question en 1969, à l'époque, seulement 12% disaient soutenir la légalisation du cannabis.
UPI du 25 Octobre 2017

Pérou: Le Congrès a voté une loi pour légaliser l’usage médical de l’huile de cannabis
Le Congrès du Pérou a voté une loi en faveur de la légalisation de l’utilisation médicale de l’huile de cannabis ce 19 Octobre. La loi autorise la production, l’importation et la commercialisation de l’huile de cannabis.
Le Président Pedro Pablo Kuczynski a proposé cette nouvelle mesure après que la police ait arrêté un groupe de mamans qui fabriquaient leurs propres huiles de cannabis afin de soigner leurs enfants épileptiques. Le fait que l’huile soit uniquement une extraction de CBD ou également un mélange riche en THC reste encore flou.
Reuters du 20 Octobre 2017

Jamaïque: Le gouvernement a remis deux licences pour la production et la culture de cannabis
Ce 18 Octobre les Autorités de Licence pour le cannabis en Jamaïque ont délivré les deux premières licences pour légalement opérer dans l’industrie du cannabis. Le laboratoire Everyting Oily a obtenu une licence pour la fabrication et Epican en a reçu une pour la culture. Ces décisions ont été prises pendant une conférence de presse tenue au Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Agriculture et de la Pêche, à New Kingston.
Service d’Information de Jamaïques du 20 Octobre 2017

Science/Animal: Une forte dose d’endocannabinoïdes réduit le stress
Dans une étude sur des rats, un niveau élevé de cannabinoïde atténue la réponse au stress, permettant ainsi le rétablissement de l’homéostasie. Les scientifiques ont trouvé des évidences de la participation du système endocannabinoïde en inhibant la libération de cortisone directement au niveau de la glande surrénale.
Université de Buenos Aires, Argentine.
Surkin PN, et al. Psychoneuroendocrinology. 2017;87:131-140.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB1 engendre la dilatation des capillaires de la rétine
Chez le rat les endocannabinoïdes 2-AG ainsi que l’anandamide et le cannabinoïde de synthèse (WIN55212-2), favorisent la vasodilatation des péricytes contenant les capillaires rétiniens. Cet effet dépend des récepteurs CB1 et nécessite un endothélium intact. Les péricytes sont des cellules contractiles qui s’enroulent autour des cellules endothéliales le long des capillaires.
Eye and ENT Hospital, Fudan University, Shanghai, China.
Zong Y, et al. Cell Physiol Biochem. 23 Oct 2017;43(5):2088-2101.

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Déclaration

Déclaration des Droits de l’Homme en faveur de l’accès médical au cannabis et aux cannabinoïdes

Indica

A new article in Cannabinoids by Jacob Erkelens and Arno Hazekamp on Cannabis Indica.

Conférence IACM 2013

7th Conference on Cannabinoids in Medicine



Photos  
Videos online
Abstract book

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.