[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 12 Octobre 2016

Allemagne: Un premier patient autorisé à cultiver du cannabis

Le 28 septembre, le Federal Institute for Drugs and Medical Devices, une agence du ministère de la Santé a délivré la première autorisation de cultiver du cannabis à un patient âgé de 57 ans, atteint de sclérose en plaques, afin qu'il puisse pourvoir à ses besoins. L'autorisation valide jusqu'au 30 juin 2017 sera prolongée si l'assurance-santé ne prend pas en charge, par la suite, les coûts des fleurs de cannabis.

C'est la Cour administrative fédérale qui, le 6 avril, par sa décision, a obligé le ministère de la Santé fédéral à délivrer une telle autorisation. Le gouvernement fédéral et le Bundestag préparent une loi qui stipulera que les coûts d'un traitement avec des fleurs de cannabis doivent être remboursés par les compagnies d'assurances sous certaines conditions; ceci afin que la culture par les patients ne soit plus nécessaire. Il est attendu que cette loi entre en vigueur début 2017.

Permission for self-cultivation by the Federal Institute for Drugs and Medical Devices du 28 septembre 2016

Science/Homme: Dans une série de cas, le Cannabidiol s'est révélé efficace pour traiter l'infection fébrile liée au syndrome d'épilepsie

Les médecins de divers centres pédiatriques des Etats-Unis, à Philadelphie, New York, Houston et Chicago, ont présenté les cas de sept enfants présentant une infection fébrile liée à un syndrome d'épilepsie (FIRES), et qui ne répondaient pas ni aux médicaments épileptiques ni aux autres médications conventionnelles. Il leur a été donné un extrait de cannabidiol, l'Epidiolex. Après avoir pris du cannabidiol, la fréquence et la durée des crises se sont améliorées pour 6 des 7 patients. Un patient est mort à cause de la défaillance de plusieurs organes suite à la prise d'isoflurane. Ils ont été sevrés en moyenne de quatre médicaments épileptiques. Les auteurs ont écrit que “alors qu'il s'agit d'une série de cas en étude ouverte, les auteurs ont ajouté le cannabidiol comme un traitement possible de FIRES.”

FIRES est une forme sévère d'épilepsie qui affecte les enfants normaux suite à une maladie fébrile. Elle se présente avec une phase aigue dont l'état épileptique est très difficile à traiter; et tous ces patients développent une phase chronique avec une épilepsie réfractaire persistante. L'issue typique est une lésion au cerveau ou la mort.

Gofshteyn JS, Wilfong A, Devinsky O, Bluvstein J, Charuta J, Ciliberto MA, Laux L, Marsh ED. Cannabidiol as a Potential Treatment for Febrile Infection-Related Epilepsy Syndrome (FIRES) in the Acute and Chronic Phases. J Child Neurol. 21 septembre 2016. [sous presse]

Science/Homme: Lors d'un essai clinique contrôlé, le Cannabidiol a amélioré une forme sévère d'épilepsie infantile

GW Pharmaceuticals, le producteur de l'extrait de CBD Epidiolex, a rapporté des résultats positifs réalisés lors de la deuxième phase 3 de l'essai clinique contrôlé par placebo pour le traitement des crises associées au syndrome de Lennox-Gastaut, forme rare et sévère de début d'épilepsie infantile. L'essai incluait 225 enfants pris au hasard et divisés en 3 branches, et l'Epidiolex était ajouté au traitement conventionnel. La dose était de 20mg/kg du poids du corps par jour (n=76) ou de 10mg/kg (n=73). Les autres patients (n=76) ont reçu un placebo.
Les patients qui ont reçu l'Epidiolex à son plus fort dosage sont parvenus à une réduction moyenne mensuelle des crises de 42%, ceux dont le dosage était le plus faible sont parvenus à une réduction moyenne mensuelle des crises de 37%. La réduction pour ceux ayant pris le placebo était de 17%.

“L'issue positive de ce deuxième essai de l'Epidiolex pour les patients présentant un syndrome de Lennox-Gastaut démontre l'efficacité de ce produit pour le traitement très difficile de cette forme infantile de début d'épilepsie” a indiqué le docteur Orrin Devinsky de la New York University Langone Medical Centers, et principal investigateur de cet essai.

Communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 26 septembre 2016.

Science/Homme: Le cannabidiol synthétique Resunab réduit l'inflammation des sujets sains

Resunab, connu comme acide ajulémic a réduit les signes de l'inflammation de 15 sujets en bonne santé à qui il avait été provoqué une inflammation par injection sous cutanée de bactéries que la chaleur tue (E. coli). Resunab a inhibé l'inflammation d'environ 70%, l'infiltration par les cellules blanches du sang, une des clés de la sévérité de l'inflammation. Ces données ont été présentées au 6ème EURopean Workshop on Lipid Mediators, le 28 septembre, à Francfort, Allemagne.

La première série de données était issue de quinze sujets (5 placebo, 5 avec 5 mg de Resunab 2 fois par jour, et 5 avec 20 mg Resunab 2 fois par jour. Pendant cette étude, la dose maximum de Resunab était la même que la dose maximum de la Phase 2 des essais cliniques actuellement réalisés pour la fibrose kystique, la sclérose systémique et la myosite du derme. Le Resunab est un cannabinoïde oral de synthèse qui se lie de préférence aux récepteurs CB2.

Communiqué de presse de Corbus Pharmaceuticals du 28 septembre 2016.

En bref

Science/Animal: Le système endocannabinoïde pourrait être une cible pour le traitement de l'autisme
Pour le modèle animal (rat) de l'autisme, les chercheurs ont observé des changements pour les récepteurs CB1 et ont réduit les niveaux d'endocannabinoïde anandamide.
Les auteurs ont conclu “que le système endocannabinoïde pourrait représenter une cible thérapeutique pour traiter les symptômes principaux et secondaires des patients autistes.'
Université "Roma Tre", Italie.
Servadio M, et al. Transl Psychiatry. 2016;6(9):e902.

Science/Animal: Les cannabinoïdes augmentent les effets standards des médications anti-épileptiques
Les cannabinoïdes, qui activent les récepteurs CB1 (WIN 55,212-2, ACEA), ont accru les effets anti-épileptiques, sur le modèle animal, des médications suivantes: carbamazépine, diazépam, felbamate, gabapentine, phenobarbital, topiramate et valproate..
Science of Health Department, School of Medicine, University "Magna Graecia" of Catanzaro, Italie.
Citraro R, et al. EUR J Pharmacol. 2016;791:523-534.

Science/Homme: L'usage du cannabis pendant la grossesse n'est pas associé à une issue adverse lors de la naissance
Selon une étude sur les effets du cannabis pendant la naissance, il n'a pas été noté de risque accru quant au poids du corps à la naissance, ni de naissance avant terme. Les auteurs ont conclu que “l'usage de marijuana pendant la grossesse n'est pas indépendante du facteur de risque pour les issues néonatales adverses après l'ajustement des facteurs de confusion.”
Department of Obstetrics and Gynecology, Washington University in St. Louis, États-Unis.
Conner SN, et al. Obstet Gynecol. 2016;128(4):713-23.

Science/Homme: La légalisation du cannabis aux Etats-Unis a produit peu d'effet sur la santé
Selon un rapport du CATO Institute de Washington DC, la légalisation du cannabis en Alaska, Colorado, Oregon et Washington a seulement produit un effet adverse modéré sur la santé et la sécurité, y compris la consommation de drogues, le taux de suicides, de crimes et la sécurité routière.
Dose of Reality: The Effect of State Marijuana Legalizations

Science/Animal: L'activation du nouveau récepteur cannabinoïde GPR18 produit des effets bénéfiques sur le coeur
L'activation du récepteur cannabinoïde GPR18 par le cannabidiol abnormal (abn-CBD) a provoqué de l'hypotension, a supprimé la dominance cardiaque sympathétique, a amélioré la fonction ventriculaire gauche et a réduit la pression télédiastolique du ventricule gauche des rats. Les auteurs ont écrit que les découvertes actuelles présentent de nouvelles preuves quant au rôle salutaire cardiovasculaire du GPR18.”
Brody School of Medicine, East Carolina University, North Carolina, États-Unis.
Matouk AI, et al. J Cardiovasc Pharmacol. 2À septembre 2016. [sous presse]

Science/Homme: Le blocage du récepteur CB1 augmente l'inflammation
Pour 20 patients obèses présentant un syndrome d'ovaire polykystique, le blocage des récepteurs CB1 par le rimonabant a fait augmenter les signes de l'inflammation, précisément les concentrations de VEGF (vascular endothelial growth factor) et de interleukin 8, la cytokine pro-inflammatoire.
Department of Academic Endocrinology, Diabetes and Metabolism, University of Hull, Grande Bretagne.
Sathyapalan T, et al. Clin Endocrinol (Oxf). 21 septembre 2016. [sous presse]

Science/Cellules: Le THC réduit la permabilité des cellules épithéliales des voies respiratoires
Lors d'une étude sur les cellules épithéliales bronchiques, le THC a réduit la perméabilité après l'exposition aux cytokines pro-inflammatoires par l'activation des récepteurs CB2.
Les auteurs ont écrit que le THC est bénéfique à la prévention des changements de l'inflammation induite de la perméabilité des cellules épithéliales des voies respiratoires, ce qui représente un élément important pour les maladies des voies respiratoires.
School of Life Sciences, University of Nottingham, Grande Bretagne.
Shang VC, et al. Biochem Pharmacol. 15 septembre 2016. [sous presse]

Science/Cellules: Les cannabinoïdes réduisent la viabilité des cellules cancéreuses de l'estomac
Dans une étude sur des cellules adénocarcinomes d'estomacs d'homme, divers cannabinoïdes (CP 55,940, anandamide et méthanandamide) ont réduit leur viabilité. Les auteurs ont écrit que leurs résultats “ soutiennent et confirment le potentiel thérapeutique que les agonistes des récepteurs cannabinoïdes exercent sur les cellules gastriques cancéreuses.”
Instituto Nacional de Cancerología, Mexico City, Mexique.
Ortega A, et al. Life Sci. 15 septembre 2016. [sous presse]

Science/Cellules: Le THC provoque la mort de cellules cancéreuses en induisant des changements du reticulum endoplasmatique
Le THC augmente la dihydrocéramide: le pourcentage de céramide du reticulum endoplasmatique, un composant cellulaire de certaines cellules cancéreuses du cerveau (cellules de gliome), et cette altération finalement conduit à l'apoptose, une forme de la mort programmée des cellules.
School of Biology, Complutense University, Madrid, Espagne.
Hernández-Tiedra S, et al. Autophagy. 16 septembre 2016:1-17. [sous presse]

Science/Cellules: L'anandamide produit la relaxation des artères de l'homme
Pour les artères mésentériques de 31 patients qui présentaient une résection digestive, l'endocannabinoïde anandamide a causé une vasorelaxation dépendante de l'endothélium modérée via l'activation des récepteurs CB1.
School of Medicine, University of Nottingham, Royal Derby Hospital, Grande Bretagne.
Stanley CP, et al. Pharmacol Res. 2016;113(Pt A):356-363.

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Déclaration

Déclaration des Droits de l’Homme en faveur de l’accès médical au cannabis et aux cannabinoïdes

Indica

A new article in Cannabinoids by Jacob Erkelens and Arno Hazekamp on Cannabis Indica.

Conférence IACM 2013

7th Conference on Cannabinoids in Medicine



Photos  
Videos online
Abstract book

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.