[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 03 Juillet 2016

Science/Homme: Une étude clinique montre que le cannabis est bénéfique en cas de trouble bipolaire

Pour quelques malades bipolaires, il se pourrait que le cannabis soulage partiellement les symptômes du trouble bipolaire; c'est ce qu'indiquent des scientifiques du McLean Hospital à Belmont, de l'Harvard Medical School de Boston et de la Tufts University à Medford. Douze patients présentant des troubles bipolaires et qui fument du cannabis, dix-huit qui ne fument pas, 23 consommateurs de cannabis en bonne santé et 21 témoins également en bonne santé ont complété une série de tests neuropsychologiques. Leur humeur a été évaluée trois fois par jour, ainsi que chaque fois qu'ils fumaient du cannabis, ce pendant quatre semaines.

Les résultats indiquent que bien que le cannabis et les troubles bipolaires sont associés à une certaine déficience cognitive, aucune différence entre les deux groupes souffrant de troubles bipolaires n'a été révélée. Ainsi un résultat d'impact négatif entre le trouble bipolaire et la consommation de cannabis sur la cognition n’est pas établi. De plus, les patients présentant ces troubles en consommant du cannabis ont indiqué une réelle amélioration de leur humeur.

Sagar KA, Dahlgren MK, Racine MT, Dreman MW, Olson DP, Gruber SA. Joint Effects: A Pilot Investigation of the Impact of Bipolar Disorder and Marijuana Use on Cognitive Function and Mood. PLoS One 2016;11(6):e0157060.

Science/Homme: Le cannabis par inhalation fait diminuer la douleur neuropathique des patients présentant une blessure de la moelle épinière

L'inhalation de cannabis par vaporisation a réduit la douleur de 42 patients qui souffraient de douleur neuropathique liée à une blessure ou une maladie de la moelle épinière. Ces résultats sont le fruit d'une étude contrôlée par placébo menée par des chercheurs de l'University of California, et publiée dans le
Journal of Pain. Après l'obtention de données de base; les participants ont été soumis à une procédure standard d'inhalation de quatre bouffées de cannabis contenant soit un placébo, soit 2.9%, ou 6.7% de THC à trois moments différents. Un second dosage était programmé trois heures plus tard, et les participants ont choisi d'inhaler 4 à 8 bouffées.

En utilisant une échelle de mesure de l'intensité, les scientifiques ont montré une réponse analgésique significative pour le cannabis vaporisé. Les deux doses actives n'ont pas été significativement distinguées en termes de puissance analgésique. Les auteurs ont conclu que “cette étude permet d'envisager une recherche future qui inclurait des périodes plus longues (semaines et mois) afin d'évaluer l'efficacité du cannabis médical des patients présentant une douleur neuropathique.”


Wilsey B, Marcotte TD, Deutsch R, Zhao H, Prasad H, Phan A. An Exploratory Human Laboratory Experiment Evaluating Vaporized Cannabis in the Treatment of Neuropathic Pain from Spinal Cord Injury and Disease. J Pain. 7 juin 2016. [sous presse]

En bref

Chili: Séminaire sur le cannabis medical
Le 29 et 30 aout, la Fundación Daya and Medicinal Cannabis Users of Arica organise un séminaire sur l'usage médical du cannabis.
Plus d’informations

Science: Le CBD pourrait être converti en THC dans un liquide gastrique simulé
Dans un liquide gastrique simulé, le CBD a été transformé en THC delta-9 et THC delta-8.
Pace Analytical Services, Oakdale, USA.
Merrick J, et al. Cannabis and Cannabinoid Research 2016;1(1):102-112.

Science/Animal: Le CBD ne présente pas d'effets psychoactif mais pourrait augmenter les effets du THC
Lors d'une étude sur les singes rhésus, le CBD (cannabidiol) jusqu'à une dose de 17.8 mg/kg du poids du corps n'a pas présenté d'effet sur les récepteurs CB1, mais a augmenté les effets du THC. Les auteurs suggèrent que l'agonisme CBD au récepteur 5-HT1A « améliore les effets du THC delta-9 transmis par le récepteur CB1. »
The University of Texas Health Science Center at San Antonio, USA.
McMahon LR, et al. Drug Alcohol Depend. 3 juin 2016 [sous presse]

Etats-Unis: La consommation de cannabis des adolescents a diminué sur les vingt dernières années
Selon les données des Centers for Disease Control, le nombre des adolescents ayant consommé du cannabis a diminué: d'un estimé 43% en 1995 à moins de 39% en 2015. Le pourcentage des adolescents qui ont consommé au moins une fois du cannabis dans le mois précédent a aussi décliné: il passe de 25% à moins de 22%.
Report
Table

Etats-Unis: La consommation de cannabis des adolescents diminue au Colorado
Une nouvelle étude indique que la consommation de cannabis par les étudiants du secondaire a légèrement diminué depuis que l'Etat autorise pour les adultes la consommation de cannabis à but récréatif. Le sondage biannuel du Colorado Department of Public Health and Environment révèle que 21.2% des étudiants du secondaire en 2015 avaient consommé du cannabis dans les trente derniers jours. Pour 2011, le chiffre était de 22%, l'année d'avant le vote qui permet l'usage récréatif du cannabis par les adultes de plus de 21 ans.
Reuters du 20 juin 2016

Macédonie: Les médias annoncent que le cannabis médical sera légalisé, mais en fait il ne s'agit que de fibre de chanvre
Les médicaments à partir du cannabis sont devenus légaux le 13 juin en Macédonie, ont annoncé les médias qui citent la responsible de l'agence des médicaments Marija Darkovska-Serafimovska. Mais seulement les produits contenant moins de 0.2% THC, comme par exemple la fibre de chanvre ou le cannabidiol (CBD) qui sont maintenant disponibles en pharmacies. Les agriculteurs de nombreux pays EURopéens peuvent légalement cultiver la fibre de chanvre contenant moins de 0.2% de THC.
Euractiv.com du 14 juin 2016

Science: L'activation des récepteurs CB2 pourraient réduire l'obésité
Une analyse réalisée sur 501 enfants italiens a montré qu'une variante génétique avec un récepteur CB2 fonctionnant moins est associée à une obésité plus prononcée. L'activation des récepteurs CB2 avec un cannabinoïde synthétique (JWH-133) a fait décroitre l'inflammation associée à l'obésité et le stockage des graisses.
The Second University of Naples, Italie.
Rossi F, et al. J Clin Endocrinol Metab. 13 juin 2016. [sous presse]

Science/Animal: L' endocannabinoïde 2-AG pourrait réduire la pression intraocculaire
Lors d'expériences sur des souris, le blocage de la dégradation de 2-AG (2-arachidonoyl glycérol) en bloquant le MAGL (monoacylglycérol lipase) a réduit la pression intraocculaire. Les auteurs ont conclu que “le développement d'un bloquant optimisé du MAGL montre un potentiel thérapeutique pour le traitemnt d'un taux élevé de pression intraoculaire.”
Department of Psychological and Brain Sciences Indiana University, Bloomington, USA.
Miller S, et al. Invest Ophthalmol Vis Sci 2016;57(7):3287-3296.

Science/Animal: L'activation des récepteurs CB1 pourrait réduire l'hyperactivité des voies respiratoires
Une nouvelle étude sur des rats suggère que l'activation des récepteurs CB1 pourrait supprimer l'hypersensibilité des fibres C vagales induite par les dérivés actifs de l'oxygène. Cette réduction de l'hyper-sensibilité pourrait conduire à une hyperactivité respiratoire réduite.
National Chung-Hsing University, Taichung, Taiwan.
Yeh CM, et al. Pulm Pharmacol Ther. 18 juin 2016. [sous presse]

Science/Animal: L'anandamide pourrait réduire la douleur neuropathique de la moelle épinière en activant les récepteurs CB2
Le blocage de l'hydrolase d'acide d'amide gras (FAAH) a élevé les niveaux d'anandamide et de palmitoylethanolamide du liquide céphalorachidien qui ont réduit la douleur. Les auteurs supposent que l'anandamide active les récepteurs CB2, GPR18 et GPR55, que l'on pense être des nouveaux récepteurs cannabinoïdes.”
Polish Academy of Sciences, Krakow, Pologne.
Malek N, et al. Pharmacol Res. 17 juin 2016. [sous presse]

Science/Animal: L'activation des récepteurs cannabinoïdes pourraient être bénéfique en cas de maladie de Parkinson
La recherche sur le modèle animal de la maladie de Parkinson a montré que les endocannabinoïdes pourraient avoir des effets bénéfiques sur la maladie. Ces effets seraient transmis par les récepteurs cannabinoïdes.
University of Navarra, Pamplona, Espagne.
Celorrio M, et al. Brain Behav Immun. 15 juin 2016. [sous presse]

Science/Animal: Les cannabinoIdes pourraient être bénéfiques aux patients présentant un tremblement
Dans une étude sur des rats souffrant de troubles moteurs et cognitifs, un cannabinoïde synthétique
(WIN55,212-2) a été bénéfique. Les auteurs ont écrit:” qu'un agent qui active les récepteurs cannabinoïdes pourraient constituer un agent neurprotecteur potentiel pour le traitement des patients présentant un tremblement qui traduit des dysfonctionnements mentaux.”
Kerman University of Medical Sciences, Iran.
Abbassian H, et al. Physiol Behav. 15 juin 2016. [sous presse]

Science/Animal: Les stratégies possibles de réduction du développement de la tolérance aux cannabinoïdes
Des chercheurs, sur des souris, se sont intéressés aux possibilités de réduction du développement de la tolérance aux cannabinoïdes. Leurs résultats montrent un lien fonctionnel entre l'autophagie, le récepteur de signalisation, et le comportement animal régulé par les drogues psychoactives. L'autophagie permet la dégradation ordonnée et le recyclage des composants cellulaires.
Feinberg School of Medicine, Northwestern University, Chicago, USA.
Kuramoto K, et al. Autophagy. 15 juin 2016. [sous presse]

Science: Les noix de muscade inhibent la dégradation des endocannabinoïdes
Des extraits de noix de muscade ont inhibé l'activité des enzymes de l'hydrolase de l'amide d'acide gras (FAAH) et de MAGL (monoacylglycérol lipase), responsables de la dégradation des endocannabinoïdes anandamide et de 2-AG. Ainsi, la noix muscade pourrait accroitre les concentrations d'endocannabinoïde, qui pourraient être responsables de leurs effets psychoactifs.
College of Pharmacy, Chicago State University, USA.
El-Alfy AT, et al. Pharm Biol. 14 juin 2016 :1-6. [sous presse]

Science/Homme: Le THC dans l'haleine permet de détecter une consommation de cannabis récente
Sur 13 sujets qui ont consommé une cigarette de cannabis, les concentrations de THC de l'haleine restent détectables pendant plus de trois heures. Seuls le THC a été détecté, mais non pas les métabolites.
Department of Laboratory Medicine, Ghent University Hospital, Belgique.
Coucke L, et al. Clin Biochem. 8 juin 2016. [sous presse]

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Déclaration

Déclaration des Droits de l’Homme en faveur de l’accès médical au cannabis et aux cannabinoïdes

Indica

A new article in Cannabinoids by Jacob Erkelens and Arno Hazekamp on Cannabis Indica.

Conférence IACM 2013

7th Conference on Cannabinoids in Medicine



Photos  
Videos online
Abstract book

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.