[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 09 Juillet 2015

Science/Homme: Aux Etats-Unis, la consommation de cannabis des adolescents n’a pas augmenté suite à la promulgation des lois qui en permettent l’usage médical

Le 15 juin 2015, des chercheurs de Columbia University à New York ont indiqué que la consommation de cannabis des adolescents n’a pas augmenté dans les Etats où son usage médical est devenu légal. Cette nouvelle analyse représente l’effort actuel le plus exhaustif à une question souvent posée : la décriminalisation du cannabis entraine-t-elle une consommation plus répandue chez les adolescents ? L’étude a trouvé que les Etats qui ont légalisé l’usage médical du cannabis présentaient des taux supérieurs de consommation adolescente avant la promulgation de la loi, par rapport aux Etats où le cannabis reste illégal, et que les modifications de la loi n’ont pas modifié ces taux.

Le rapport a été publié par le Lancet Psychiatry. Il couvrait une période de 24 ans et était basé sur des sondages réalisés auprès de plus d’un million d’adolescents de 48 Etats. La préoccupation première relative au débat sur le cannabis médical était de savoir si la diminution des restrictions envoyait un message contradictoire aux adolescents, et rendait le cannabis plus attractif et disponible. Grâce à plusieurs études, on sait que les adolescents qui développent une habitude quotidienne de forte consommation augmentent le risque de développer des difficultés d’ordre cognitif.

Hasin DS, Wall M, Keyes KM, Cerdá M, Schulenberg J, O'Malley PM, Galea S, Pacula R, Feng T. Medical marijuana laws and adolescent marijuana use in the USA from 1991 to 2014: results from annual, repeated cross-sectional surveys. Lancet Psychiatry. 15 juin 2015. [sous presse]

New York Times du 15 juin 2015

Science/Homme: Les comptes-rendus relatifs aux bienfaits médicaux du cannabis en confirment les bénéfices pour quelques maladies

Le Journal of the American Medical Association (JAMA), à partir de deux comptes-rendus, indique l’existence de preuves modérées à fortes en faveur de l’usage du cannabis médical pour le traitement de certaines pathologies. Après avoir examiné 80 essais sélectionnés au hasard qui incluaient prés de 6 500 personnes, les chercheurs ont trouvé une confirmation modérée quant à l’usage du cannabis pour traiter les douleurs chroniques et les spasmes musculaires et les mouvements involontaires.

« Les preuves ne sont pas exprimées si clairement pour les nausées et les vomissements dus à la chimiothérapie, les désordres du sommeil, la perte de poids liée au VIH et le syndrome de Tourette, » ont conclu Penny Whiting et ses collaborateurs des University Hospitals Bristol NHS Foundation Trust, au Royaume Uni.Ce rapport été commissionné par l’Office fédéral de Santé publique Suisse. Un autre rapport établi par le Dr. Kevin Hill du McLean Hospital à Belmont (Etats-Unis) et publié dans le même journal présente des résultats similaires. Dans ce rapport, le docteur Hill insiste sur les bienfaits du cannabis pour les personnes présentant des douleurs chroniques ou neuropathiques et des problèmes musculaires dus à la sclérose en plaques.

Hill KP. Medical Marijuana for Treatment of Chronic Pain and Other Medical and Psychiatric Problems: A Clinical Review. JAMA 2015;313(24):2474-83.

Whiting PF, Wolff RF, Deshpande S, Di Nisio M, Duffy S, Hernandez AV, Keurentjes JC, Lang S, Misso K, Ryder S, Schmidlkofer S, Westwood M, Kleijnen J. Cannabinoids for Medical Use: A Systematic Review and Meta-analysis. JAMA 2015;313(24):2456-73.

Reuters du 23 juin 2015

En bref

Canada: Vancouver régule les dispensaires de cannabis
Le conseil municipal de la ville de Vancouver a voté afin de réguler et permettre une centaine (environ) de lieux de revente de cannabis dans la ville. Vancouver devient la première ville au Canada à procéder ainsi, et s’attire les foudres de Rona Ambrose, ministre de la Santé.
CBC News du 25 juin 2015

Etats-Unis: La Haute Cour du Colorado a jugé que les employés peuvent être renvoyés en cas d’utilisation médicale de cannabis
Le 15 juin, la Cour Suprême a jugé que les entreprises pouvaient renvoyer leurs employés pour usage médical de cannabis, en dehors des heures de travail. Cet usage médical du cannabis est autorisé par les lois de l’Etat, mais reste proscrit par le gouvernement fédéral.
Reuters du 15 juin 2015

Etats-Unis: L’administration d’Obama a rendu plus aisée la recherche médicale sur le cannabis
Un obstacle bureaucratique de longue date à la recherche médicale privée sur le cannabis a été supprimé, et ce de manière immédiate : le gouvernement a supprimé la nécessité pour les chercheurs de soumettre une proposition à un bureau de Santé publique afin d’examiner la validité scientifique et le respect de l’éthique. Les chercheurs doivent maintenant soumettre leur projet seulement à la FDA (Food and Drug Administration).
Washington Post du 22 juin 2015

Science/Homme: Pour les consommateurs habituels, il est possible de détecter le cannabis dans le plasma du sang plusieurs jours après la dernière consommation
Dans une étude incluant 28 fumeurs de cannabis habituels, qui arrêtent la consommation, la concentration de THC dans le plasma était de 2 ng/ml pour 16 des participants, deux jours après le moment de la dernière consommation. Le THC-COOHétait présent dans 3 des 5 échantillons sanguins 30 jours après la date de la dernière consommation, et la concentration moyenne du THC mesurée de 0.3 ng/ml dans cinq des échantillons.
National Institute on Drug Abuse, Baltimore, USA.
Karschner EL, et al. Drug Test Anal. 11 juin 2015. [sous presse]

Science/Cellules: Le CBD produit une élasticité des artères
On s’est intéressé aux effets du CBD sur les cellules endothéliales des artères de l’Homme. A partir de leur recherche, les auteurs ont conclu que « cette étude montre pour la première fois que le CBD produit une vasodilatation des artères mésentériques via l’activation des récepteurs vanilloïdes et des récepteurs CB1.
School of Medicine, University of Nottingham, Grande Bretagne.
Stanley CP, et al. Cardiovasc Res. 19 juin 2015. [sous presse]

Science/Animal: Le CBD pourrait être bénéfique en cas d’attaque cardiaque
On provoque des infarctus du myocarde sévères sur des lapins et on s’intéresse aux effets des doses intraveineuses de CBD de 0,1 mg/kg du poids du corps. Les auteurs ont conclu que la thérapie à base de CBD a réduit la taille de l’infarctus et a facilité la restauration des fonctions du cœur. Le CBD présenterait donc une utilité thérapeutique potentielle.
University Hospital Gasthuisberg, Leuven, Belgique.
Feng Y, et al. J Cardiovasc Pharmacol. 9 juin 2015. [sous presse]

Science/Cellules: Le CBD et le THC réduisent la viabilité des cellules myélomateuses
OWC Pharmaceutical Research est une entreprise israélienne qui a annoncé que, différentes combinaisons de THC et de CBD ont fait décroitre la survie des cellules d’un myélome multiple en fonction de la concentration. Le myélome multiple est un cancer des cellules du plasma, une sorte de cellules blanches du sang. Jusqu’à 60% des cellules malignes meurent. Les combinaisons de THC et de CBD, en différentes proportions, sont plus efficaces que le CBD et le THC pris séparément.
PR Newswire du 17 juin 2015

Science/Animal: Le CBD pourrait provoquer des pertes de mémoire, et la caféine pourrait réduire cet effet
Pour le poisson-zèbre, il a été montré que le CBD réduisait la mémoire et l’anxiété. Un prétraitement de longue durée avec de la caféine a réduit cette perte de mémoire. Les auteurs ont écrit que ces résultats indiquent que les poisson-zèbres répondent aux propriétés anxiolytiques du CBD, comme d’autres modèles animaux, et que des doses importantes modifient le maintien de la mémoire.
Pontifícia Universidade Católica do Rio Grande do Sul, Porto Alegre, Brésil.
Nazario LR et al. Pharmacol Biochem Behav. 2015;135:210-216.

Science/Homme: Un relevé positif au THC des cheveux peut provenir d’une exposition externe
Dans une étude incluant 10 participants qui ont roulé des cigarettes de cannabis pendant cinq jours consécutifs, mais qui n’en ont pas consommé, il a été possible de détecter du THC et du THCA dans les échantillons de cheveux de tous les participants. Les auteurs ont écrit que « ces résultats sont d’un intérêt tout spécial pour l’interprétation des résultats positifs au THC des cheveux des enfants ou des partenaires des consommateurs de cannabis, car un tel transfert peut se produire à cause d’un contact physique proche. »
Institute of Forensic Medicine, Forensic Toxicology, Medical Center - University of Freiburg, Allemagne.
Moosmann B, et al. Drug Test Anal. 21 juin 2015. [sous presse]

Science: Neuf nouveaux cannabinoïdes ont été détectés dans un cannabis puissant
Neuf nouveaux cannabinoïdes ont été isolés dans une variété de cannabis puissant. Leurs composés que l’on trouvait en faible concentration incluent quatre hexahydrocannabinols, quatre tétrahydrocannabinols, et un cannabinol hydroxylé.
National Center for Natural Products Research, The University of Mississippi, USA.
Ahmed SA, et al. Phytochemistry. 17 juin 2015 ;117:194-199.

Science/Animal: Une présence importante de récepteurs CB2 pourrait être un marqueur d’une inflammation cérébrale au début de la maladie d’Alzheimer
Dans le modèle animal (souris) de la maladie d’Alzheimer, les récepteurs CB2 ont été observés, et tout particulièrement les plaques amyloïdes. Les auteurs ont écrit que leur étude indique qu’un radiotraceur pourrait être utilisé comme biomarqueur de la neuroinflammation dans les premiers stages précliniques de la maladie d’Alzheimer, quand aucune perte neuronale significative ne s’est encore développée. »
Department of Pathology, The Johns Hopkins University School of Medicine, Baltimore, USA.
Savonenko AV, et al. PLoS One 2015;10(6):e0129618.

Science: Le stress influence les niveaux endocannabinoïdes
Un rapport sur les effets du stress sur le système endocannabinoïde a montré que le stress entraine différents changements dans les deux endocannabinoïdes, anandamide (AEA) et 2-arachidonoyl glycérol (2-AG). L’exposition au stress réduit les niveaux d’AEA et augmente ceux de 2-AG. De plus, dans presque toutes les parties du cerveau examinées, l’exposition à un stress chronique provoque une régulation à la baisse ou une perte des récepteurs CB1.
Hotchkiss Brain Institute, University of Calgary, Canada.
Morena M, et al. Neuropsychopharmacology. 12 juin 2015 [sous presse]

Science/Cellules: L’activation des récepteurs CB1 et A1 produisent une neuroprotection supplémentaire contre le glutamate
Suite à une blessure, le neurotransmetteur glutamate produit une lésion nerveuse dans le cerveau. Une nouvelle étude montre que les deux récepteurs, CB1 et A1, produisent une neuroprotection additive cumulative contre la toxicité induite du glutamate des cellules nerveuses de l’hippocampe (une partie du cerveau).
CICS-UBI - Health Sciences Research Center, University of Beira Interior, Covilhã, Portugal.
Serpa A, et al. Neurochem Int. 9 juin 2015. [sous presse]

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Conférences

The Cannabinoid Conference 2017 of the IACM, 29-30 September 2017, Cologne, Allemagne. 

Déclaration

Déclaration des Droits de l’Homme en faveur de l’accès médical au cannabis et aux cannabinoïdes

Indica

A new article in Cannabinoids by Jacob Erkelens and Arno Hazekamp on Cannabis Indica.

Conférence IACM 2013

7th Conference on Cannabinoids in Medicine



Photos  
Videos online
Abstract book

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.