[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 07 Juin 2015

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une diminution du risque de diabètes

La consommation de cannabis pourrait protéger du développement des diabètes. Des chercheurs du Department of Epidemiology and Biostatistics de l’Université d’Etat du Michigan à East Lansing, Etats Unis, sont parvenus à cette conclusion à partir de l’analyse de 8 études indépendantes.

Les résultats ont montré qu’une consommation (fumer) récente de cannabis et le diabète sont associés de manière inverse. La probabilité calculée de façon méta-analytique était de 0.7, ce qui signifie que la consommation de cannabis a été associée à une diminution du risque de diabète de 30%. Les auteurs ont conclu que « les preuves actuelles sont trop faibles pour une inférence causale, mais qu’il existe maintenant plus de preuves pour entreprendre une recherche clinique translationnelle sur les possibles effets protecteurs du cannabis fumé en cas de diabète mellitus, comme une recherche antérieure l’a suggéré. »

Alshaarawy O, Anthony JC. Smoking and Diabetes Mellitus: Results from Meta-analysis with Eight Independent Replication Samples. Epidemiology. 14 mai 2015. [sous presse]

Science/Homme: Une consommation simultanée de THC de d’alcool augmente les concentrations de THC dans le sang

Une étude du National Institute on Drug Abuse à Baltimore, Etats-Unis, montre pour la première fois que la consommation simultanée d’alcool et de cannabis amène à des concentrations de THC dans le sang plus importantes que lorsque le cannabis est pris seul. Les chercheurs ont étudié 19 participants adultes qui ont bu un placebo ou une dose d’alcool modérée, 10 minutes avant d’inhaler soit 500 mg de placebo, soit une dose faible de cannabis vaporisé (2.9% THC), soit une dose plus importante (6.7% THC).
Les chercheurs ont trouvé que sans alcool, les concentrations moyennes maximum pour les doses faibles ou plus importantes de cannabis étaient respectivement de 32.7 et 42.2 ng/ml de THC. Ces chiffres sont significativement inférieurs à ceux trouvés avec consommation d’alcool (35.3 and 67.5 ng/ml THC). Un nombre pertinent de participants (16.7%) présentaient une concentration sanguine positive de THC de 1 ng/ml ou plus après 8.3 heures de la consommation de cannabis.

Hartman RL, Brown TL, Milavetz G, Spurgin A, Gorelick DA, Gaffney G, Huestis MA. Controlled Cannabis Vaporizer Administration: Blood and Plasma Cannabinoids with and without Alcohol. Clin Chem. 27 mai 2015. [sous presse]

En bref

Science/Homme: La consommation précoce de tabac est associée à des symptômes de psychose chez les jeunes adultes
Une étude incluant 3752 jeunes adultes de 21 ans, qui ont été suivis depuis leur naissance a montré que ceux qui ont commencé à fumer du tabac à 15 ans ou plus jeune présentaient des taux d’hallucination supérieurs. Dans ce groupe, cet effet n’a pas été expliqué par la consommation de cannabis. Les auteurs ont écrit que « la consommation précoce de tabac pourrait contribuer au risque de développement de problèmes psychiques.»
University of Queensland, Australie.
McGrath JJ, et al. Aust N Z J Psychiatry. 19 mai 2015. [sous presse]

Science/Homme: Il n’a pas été établi de lien entre les lois sur le cannabis médical et le risque de suicide
Une nouvelle étude indique qu’il n’existe pas statistiquement de lien significatif entre les lois relatives au cannabis médical aux Etats-Unis et le risque de suicide. Les chercheurs ont écrit que « ces résultats contredisent les analyses précédentes qui ne prenaient pas en compte la race/ethnie et certaines données telles que les règles de contrôle du tabac. »
Department of Psychiatry, Washington University School of Medicine, St. Louis, USA.
Grucza RA, et al. Drug Alcohol Depend. 30 avril 2015. [sous presse]

Science: Sept nouveaux cannabinoïdes identifiés dans du cannabis
Sept nouveaux cannabinoïdes appartenant principalement au type THC ont été identifiés. Leur activité pharmacologique a été observée. Le nouveau composé 10-alpha-hydroxy-delta-8-tétrahydrocannabinol a montré des effets similaires au THC le plus puissant.
School of Pharmacy, The University of Mississippi, USA.
Radwan MM, et al. J Nat Prod. 22 mai 2015. [sous presse]

Science/Animal: Les cannabinoÏdes protègent les cellules nerveuses de la rétine de l’œil
Une étude sur des rats suggère que les cannabinoïdes synthétiques et endogènes protègent les cellules nerveuses de la rétine de la toxicité de doses importantes du neurotransmetteur AMPA, et que cet effet implique l’activation des récepteurs CB1.
Department of Pharmacology, School of Medicine, University of Crete, Grèce.
Kokona D, et al. Exp Eye Res 2015;136:45-58.

Science/Cellules: Les agonistes du récepteur CB2 pourraient être bénéfiques pour les transplantations
Une étude sur des cellules spléniques permet de mettre en évidence « le potentiel d’agonistes sélectifs CB2 comme agents thérapeutiques actifs destinés à prolonger la survie des greffons des patients transplantés, ainsi que le renforcement de ce potentiel en tant que nouvelle classe d’immuno-suppresseurs présentant une applicabilité plus importante. »
Center for Substance Abuse Research, Temple University School of Medicine, Philadelphia, USA.
Robinson RH, et al. J Neuroimmune Pharmacol. 16 mai 2015. [sous presse]

Science/Animal: Les endocannabinoïdes pourraient aider dans les cas du syndrome de l’X fragile
Dans le modèle animal, l’endocannabinoïde anandamide a présenté quelques effets positifs dans le syndrome de l’X fragile (FXS), un syndrome génétique associé à une déficience intellectuelle, une anxiété sociale et souvent l’autisme. Les chercheurs ont écrit que leurs résultats indiquent que le système endocannabinoïde est impliqué dans le FXS, et présentent ce système comme une cible prometteuse du traitement du FXS.”
National Institutes of Health, Bethesda, USA.
Qin M, et al. Behav Brain Res. 12 mai 2015. [sous presse]

Science/Cellules: Les niveaux des récepteurs CB1 et l’anandamide sont augmentés en cas de cancer du côlon
Dans les tissus cancéreux du côlon (chez l’homme) les niveaux des récepteurs cannabinoïdes 1 et de l’endocannabinoide anandamide sont augmentés. Avec les céramides composés (niveaux augmentés aussi), ils « peuvent être qualifiés comme des biomarqueurs endogènes potentiels et le nouveau médicament cible le cancer colorectal, » ont écrit les auteurs.
Department of Medical Sciences, Medical College, Xiamen University, Chine.
Chen L, et al. Oncol Rep. 12 mai 2015. [sous presse]

Science/Cellules: Un antagoniste du récepteur CB1 efficace contre les cellules cancéreuses du cerveau
L’antagoniste synthétique SR141716 du récepteur CB1 a entrainé l’apoptose (mort programmée des cellules) des cellules gliomes (une certaine forme de tumeur cérébrale) et cet effet a été associé à une activité importante de stimuli des mécanismes de surveillance des cellules immunes.
Department of Medicine and Surgery, University of Salerno, Italie.
Ciaglia E, et al. Oncotarget. 11 mai 2015. [sous presse]

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Conférences

The Cannabinoid Conference 2017 of the IACM, 29-30 September 2017, Cologne, Allemagne. 

Déclaration

Déclaration des Droits de l’Homme en faveur de l’accès médical au cannabis et aux cannabinoïdes

Indica

A new article in Cannabinoids by Jacob Erkelens and Arno Hazekamp on Cannabis Indica.

Conférence IACM 2013

7th Conference on Cannabinoids in Medicine



Photos  
Videos online
Abstract book

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.