[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 11 Août 2013

Etats-Unis: Le New Hampshire devient le 19ème État des Etats-Unis à légaliser l’usage médical du cannabis.

Le 18 juillet, la gouverneure Maggie Hassan a signé la loi qui fait du New Hampshire le 19e État à autoriser l’usage médical du cannabis, afin que les résidents sérieusement malades puissent être ainsi traités. « Permettre aux médecins de soulager légalement leurs patients avec du cannabis correspond à la politique compassionnelle que l’État du New Hampshire met en place. Elle vise aussi à mettre en place des mesures de prévention des abus, » a indiqué la gouverneure Hassan.

La loi autorise les patients atteints notamment d’un cancer, entre autres pathologies, à posséder jusqu’à 2 onces (environ 56 grammes) de cannabis distribué par les dispensaires. Pour obtenir du cannabis à usage médical, les résidents du New Hampshire doivent avoir été suivis par un médecin depuis plus de 3 mois, et avoir essayé d’autres traitements au préalable. La loi sera mise en place définitivement dans plus de deux ans. Le projet inclut la constitution d’une commission qui devra mettre en œuvre ce nouveau programme. Les patients disposeront alors d’une carte d’identification spéciale qui leur permettra d’obtenir le cannabis auprès des dispensaires et de le posséder légalement.

Press Herald of 23 July 2013

Science/Homme: une étude sur le long terme indique que le THC n’a pas d’effet sur la progression de la sclérose en plaques

Lors d’une étude placébo contrôlée, il a été administré du THC pendant 36 mois à 498 patients atteints de sclérose en plaques progressive qui, comparé au placébo, n’a pas eu d’effet sur la progression de la maladie. C’est le professeur John Zajicek de la Plymouth University Peninsula Schools of Medicine and Dentistry qui, au Royaume-Uni, a mené cette étude. Sur les 498 patients inclus dans l’étude, un groupe traité de 329 pris au hasard ont reçu au moins une dose de dronabinol. Un autre groupe de 164 patients ont reçu au moins une dose de placébo.

145 patients du groupe dronabinol présentaient une progression de score de l’échelle élaborée des incapacités (EDSS) par rapport aux 73 patients du groupe placébo. Une autre échelle (MSIS-29-PHYS) ne montrait pas de différence significative. Les auteurs ont conclu que « nos résultats montrent que le dronabinol n’a pas d’effet global sur la progression de la sclérose en plaques dans sa phase progressive. Ces résultats ont des conséquences sur la perspective d’études futures de la progression, car des taux de progression plus faibles que prévus ont pu affecter notre capacité à détecter des changements cliniques. »

Zajicek J, Ball S, Wright D, Vickery J, Nunn A, Miller D, Cano MG, McManus D, Mallik S, Hobart J; on behalf of the CUPID investigator group. Effect of dronabinol on progression in progressive multiple sclerosis (CUPID): a randomised, placebo-controlled trial. Lancet Neurol. 12 juillet 2013. [in press]

En bref

Royaume-Uni: pendant la période où la loi sur le cannabis a été assouplie, le nombre d’admissions à l’hôpital pour psychose a diminué
De 1999 à 2004, les admissions pour psychose cannabique ont augmenté de manière significative. Pourtant, suite à la reclassification (de B à C), une libéralisation de la loi, il a été noté une tendance à la diminution du nombre des admissions. Le resserrement de la loi (reclassification du cannabis dans la catégorie B) en 2009, a encore une fois causé une augmentation significative.
University of York, Department of Health Sciences, United Kingdom.
Hamilton I, et al. Int J Drug Policy. 15 juillet 2013. [in press]

Science/Animal: le THC a des effets positifs sur le métabolisme chez des rats diabétiques
Le THC a présenté un effet positif sur le métabolisme des rats atteints de diabète de type 2. Il a été noté une diminution du cholestérol dans le sang, des niveaux de LDL et de cholestérol HDL. Les auteurs ont écrit que « ces résultats indiquent que le delta-9-THC pourrait servir de protection contre l’hyperlipidémie et l’ hyperglycémie des rats diabétiques.”
Istanbul Bilim University, Turkey.
Coskun ZM, et al. Acta Histochem. 8 juillet 2013. [in press]

Science/Homme: utilisation du cannabis en cas de trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH)
Plusieurs études ont mis en évidence des changements dans la densité striatale du transporteur de dopamine, en cas de TDAH. Les auteurs ont indiqué qu’il est possible que la consommation de cannabis et de cocaïne soit responsable d’un niveau moindre de la densité striatale, dans ce groupe, ce qui aiderait à comprendre les bases neurobiologiques de la théorie de l’automédication des adolescents présentant un TDAH.
Laboratório de Medicina Nuclear do Complexo Hospitalar Santa Casa, Porto Alegre, Brazil.
Silva N Jr, et al. Clin Nucl Med. 1é juillet 2013 . [in press]

Science/Animal: dans un modèle viral de la sclérose en plaques, le CBD protége de l’inflammation
Dans un modèle viral de la sclérose en plaques, sur la souris, le CBD (cannabidiol) a réduit l’inflammation et cet effet a persisté, réduisantles déficits moteurs de la phase chronique de la maladie. Parallèlement, il a aussi été noté une réduction de la production de substances transmettant le signal de l’inflammation (cytokines pro-inflammatoires). Les auteurs ont conclu que « les résultats montrent l’effet anti-inflammatoire du CBD dans ce modèle viral de sclérose en plaques et prouvent le potentiel thérapeutique significatif de ce composé pour le traitement des pathologies inflammatoires. »
Cajal Institute, CSIC, Madrid, Spain.
Mecha M, et al. Neurobiol Dis. 11 juillet 2013. [in press]

Science/Cellules: le CBD et le CBG influencent la prolifération des cellules de la peau
Les cannabinoïdes cannabidiol (CBD) et cannabigerol (CBG) ont une influence sur la prolifération des cellules de la peau. Les auteurs ont conclu que « ceci suggère, spécialement pour le cannabidiol, une utilisation possible pour de nouvelles thérapies des maladies de la peau. »
Department of Biomedical Sciences, University of Teramo, Italie.
Pucci M, et al. Br J Pharmacol.19 juillet 2013. [in press]

Italie: variation du taux de THC dans les produits à base de cannabis
En Italie, dans les années 2010-2012, la quantité de THC contenue dans le cannabis, a été mesurée. Pour la résine de cannabis (haschisch), la teneur en THC a varié de 0.3% à 31%, et de 0.1 à 19% pour les feuilles et les fleurs séchées (marijuana).
Laboratory of Environmental Hygiene and Forensic Toxicology, Department of Prevention - ULSS12 Veneziana, Italy.
Zamengo L, et al. Drug Test Anal. 19 juillet 2013. [in press]

Science/Homme: le cannabis double le risque de cancer du poumon, dans une étude sur le long terme
Lors d’une étude menée sur plus de 40 ans, la consommation de cannabis a été associée à une légère augmentation du risque de cancer du poumon. L’étude, qui a porté sur 49 321 hommes âgés de 18 à 20 ans qui effectuaient leur service militaire en Suède pendant les années 1969-1970. Lors de l’évaluation, 10.5 % des personnes ont indiqué avoir toujours fumé du cannabis, et 1.7 % ont indiqué une consommation courante et une très grosse consommation (50 fois environ). Fumer de grosses doses de cannabis a été associé à un risque doublé de développement d’un cancer du poumon dans les quarante années suivantes.
University of Northern British Columbia, Prince George, Canada.
Callaghan RC, et al. Cancer Causes Control. 12 juillet 2013. [in press]

Science/Animal: dans le modèle de la maladie d’Alzheimer, la perte du récepteur CB1 améliore la déficience cognitive
Dans un modèle de la maladie d’Alzheimer sur des souris sans récepteur cannabinoïde-1 CB1, les chercheurs ont observé, dans le cerveau, une concentration réduite de la protéine amyloïde ainsi que des capacités cognitives réduites. Les auteurs ont écrit que « ces résultats indiquent que la déficience en CB1 peut aggraver les déficits cognitifs liés à la maladie d’Alzheimer et mettre en avant le rôle potentiel du CB1 comme cible pharmacologique. »
Institute for Pathobiochemistry, Johannes Gutenberg University Mainz, Allemagne.
Stumm C, et al. Neurobiol Aging. 6 juillet 2013. [in press]

Science/Homme: Système endocannabinoïde et psychose
Une étude a porté sur 95 patients présentant un premier épisode de psychose et 90 sujets sains. Les chercheurs ont trouvé un dérèglement du système endocannabinoïde des patients atteints de psychose. La dérégulation était plus importante pour les patients présentant une histoire de consommation importante de cannabis que pour les autres. Les auteurs ont conclu que cette dérégulation « pourrait contribuer à la pathophysiologie de la maladie et constituer un bio- marqueur possible des troubles psychiques. »
Neuroscience Institute, Hospital Clínic de Barcelona, Espagne.
Bioque M, et al. Neuropsychopharmacology. 4 juillet 2013. [in press]

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Nouvelle adresse

L'IACM a déménagé.
Nouvelle adresse:
Bahnhofsallee 9
32839 Steinheim

IACM Conference 2019

The IACM Conference 2019 will be held on October 31 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.