[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 10 Mars 2001

Science: Un centre de recherche universitaire de Californie va mener quatre études cliniques

Le Centre de Recherche Médicale sur le Cannabis à La Jolla - centre de collaboration entre les campus des Universités de Californie de San Diego et de San Francisco - a annoncé le 22 février qu'il allait investir cette année la somme d'environ 841.000 U.S. dollars pour financer quatre études sur le cannabis.

Dans le cadre de deux études indépendantes, les chercheurs de San Francisco et de San Diego étudieront si l'action de fumer de la marijuana peut soulager la neuropathie, qui touche les malades atteints du sida, les diabétiques et les personnes souffrant de picotements intenses et douloureux dans les mains et les pieds. Les patients inclus dans l'une des deux études seront hospitalisés, tandis que ceux de l'autre étude seront vus en consultation externe.

A San Diego, un autre chercheur étudiera dans quelle mesure la répétition d'un traitement au cannabis affecte la capacité à conduire des patients atteints de neuropathie associée au sida ou de sclérose en plaques. Les patients seront testés sur un simulateur de conduite. Un autre scientifique de San Diego étudiera le potentiel effet calmant de la marijuana sur les spasmes musculaires incontrôlables et la douleur associés à la sclérose en plaques.

Ces propositions de recherche doivent encore obtenir les autorisations de la Food and Drug Administration (FDA), du National Institute on Drug Abuse (NIDA) et de la Drug Enforcement Agency (DEA). C'est l'Université du Mississippi qui fournira la marijuana nécessaire aux recherches.

Le Centre de Recherche Médicale sur le Cannabis a ouvert ses portes en août 2000, avec l'aide financière de l'Etat de Californie. Les premières études doivent débuter en mai. L'état engagera 3 millions de dollars dans ces recherches.

(Sources : San Jose Mercury News du 23 février 2001, Sacramento Bee du 23 février 2001)

Science: Les grandes entreprises pharmaceutiques s'intéressent aux médicaments à base de cannabinoïdes

De grandes entreprises comme Pfizer, GlaxoSmithKline et Novartis commencent à s'intéresser à l'usage thérapeutique des cannabinoïdes et de leurs dérivés, selon un rapport du Wall Street Journal.

Actuellement, les seuls cannabinoïdes autorisés à la prescription sont le THC (dronabinol, Marinol) et le nabilone, un dérivé du dronabinol. Le Marinol a été autorisé aux Etats-Unis comme médicament anti-nauséeux en 1985 et comme stimulant de l'appétit chez les malades atteints du sida en 1992. Aujourd'hui, les ventes atteignent environ 20 millions de dollars par an.

Les chercheurs indépendants, les laboratoires universitaires et les petites entreprises pharmaceutiques rencontrent des difficultés à pousser la recherche, en grande partie à cause des grandes sociétés pharmaceutiques, frileuses par tradition quant au coût et aux problèmes politiques associés au marketing de la marijuana médicale. De plus, le cannabis étant un produit naturel qui appartient au domaine public, il ne peut pas être breveté. Cependant, des recherches cliniques sont également en cours sur certains dérivés brevetés non psychotropes tels que le CT-3 et le dexanabinol.

Aujourd'hui, les grandes sociétés commencent à s'intéresser à ce domaine. " Maintenant , nous les voyons -- Pfizer, GlaxoSmithKline, Novartis - tout le temps aux réunions de la Société," déclare le Dr Roger Pertwee, professeur à l'Université d'Aberdeen au Royaume-Uni et secrétaire de l'International Cannabinoid Research Society (ICRS). "Auparavant, ils ne venaient jamais."

(Source : Wall Street Journal du 28 février 2001)

En bref

Etats-Unis:
Le Vermont et le Massachusetts s'ajoutent à la liste des états où les législateurs vont débattre sur des projets de lois pour légaliser l'usage du cannabis médical. Le projet de loi du Vermont permettra aux malades atteints de cancer, de glaucome, du sida ou d'autres maladies chroniques d'utiliser légalement la marijuana avec la recommandation d'un médecin. Elle est soutenue par 21 membres de la Chambre des Représentants. Dans le Massachusetts une douzaine de législateurs de l'état soutiennent quatre propositions de loi pour la marijuana médicale. (Sources : Burlington Free Press du 27 février 2001, Boston Herald du 25 février 2001)

Science:
Une étude clinique en aveugle comparant du THC et un placebo chez des malades atteints du syndrome de Gilles de la Tourette à l'Ecole Médicale de Hanovre, menée sous la direction du Dr Kirsten Mueller-Vahl, s'est terminée récemment. 17 patients ont participé à l'expérience qui a duré six semaines. Chez certains participants, le THC a entraîné une réduction considérable des symptômes, ce qui confirme les résultats d'une étude précédente. Les effets secondaires étaient généralement faibles même avec un dosage de 10 mg. Un patient a développé un état d'anxiété pendant environ 24 heures après l'administration de 5 mg. (Sources : Communication personnelle de Kirsten Mueller-Vahl, Die Welt du 1er mars 2001)

Allemagne:
Un congrès sur l'usage médical du cannabis aura lieu le 2 mai 2001, à l'hôtel de ville de Sarrebruck. Parmi les intervenants le Dr Guenter Amendt (publiciste et sociologue), le Dr Martin Schnelle (European Institute for Oncological and Immunological Research, Berlin), Werner Sack (avocat et pédagogue, Francfort), Robin Sircar (avocat, Saarbruck), le Dr Frans Gosselinckx (Belgique), Willem Scholten (Ministère de la Santé, Pays-Bas), Christian Steup (pharmacien, THC Pharm, Francfort) et d'autres. De plus amples informations sur : www.hanfmedizin.de

Espagne:
Celltech Pharma, société spécialisée dans les biotechnologies, a l'intention d'introduire le nabilone sur le marché espagnol. Le nabilone est un dérivé de synthèse du THC, qui a une structure moléculaire légèrement modifiée. La procédure d'enregistrement national devrait prendre un ou deux ans. Actuellement, le nabilone ne peut être utilisé que dans les hôpitaux et une boîte de 20 gélules coûte environ 30.000 pesetas (environ $170). Celltech a indiqué qu'avec l'enregistrement national le prix pourrait baisser de 20%. (Source : Cinco Días du 27 février 2001)

Allemagne:
Le Président de l'Association Médicale de Berlin, le Dr Guenther Jonitz, parle ouvertement de la légalisation du cannabis et de sa vente contrôlée par l'état. Dans une interview avec le Aerztezeitung (Journal Médical), Jonitz a déclaré qu'il ne fallait pas se voiler la face. Le cannabis nuit moins à la santé que l'alcool. "Pour beaucoup de personnes, l'usage du cannabis est aussi habituel que la consommation de vin." La seule différence concernerait son statut juridique, une drogue étant légale et l'autre pas. (Source : Aerztezeitung du 20 février 2001)

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.