[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 25 Décembre 2010

Science: Amélioration spectaculaire d‘un cas de neuromyotonie (syndrome d’Isaac) par le THC

Une étude menée à l’hôpital de Nantes, France, relate l’amélioration, par administration deTHC, des symptômes d’un patient porteur du syndrome d’Isaac que d’autres traitements n’avaient pas soulagé. Un homme de 56 ans présentant, depuis un an, des épisodes d’hyper sudation associés à des tremblements, a été admis à l’hôpital. Il était victime d‘accès de sudation intense, associés à des démangeaisons, d’une durée de 20 minutes à deux heures, 2 à 3 fois par jour. Son poids était passé de 70 à 55kg. Il présentait aussi une myokymie généralisée importante, c’est à dire des tremblements involontaires, spontanés et localisés de quelques groupes de muscles. Le taux d‘anticorps anti-canaux potassiques était élevé. Divers traitements, notamment de l’immoglobuline en intraveineuse, ont été essayés sans succès. Finalement, le THC administré seul, lui a été donné et lentement augmenté pendant une période d'un mois jusqu’à 20mg par jour.

Trois mois après le début du traitement, la condition du patient a commencé à s’améliorer. Après un an, la myokinie a complètement disparu ainsi que les accès de transpiration.Le poids du patient est passé de 55 à 65kg. De plus, le taux d’anticorps anti-canaux potassiques est revenu à un niveau normal. Les auteurs ont indiqué que “l’amélioration spectaculaire a été observée pendant 2 ans, et continue à ce jour.“ Le syndrome d’Isaac est aussi appelé neuromyotonie ou hypertonie musculaire permanente. C‘est un trouble secondaire de l’hyper activité nerveuse. Il est généralement considéré comme une maladie auto-immune causée par des anticorps agissant contre la jonction neuromusculaire, ce qui produit une augmentation de la détente du neurotransmetteur. Les auteurs indiquent aussi que “ le mécanisme d’action du dronabinol (THC) est d’ordre immuno-modulatrice plutôt que symptomatique.“

(Source: Meyniel C, Ollivier Y, Hamidou M, Péréon Y, Derkinderen P. Dramatic improvement of refractory Isaacs' syndrome after treatment with dronabinol. Clin Neurol Neurosurg. 6 décembre 2010. [in press])

En bref

Etats-Unis: New Jersey
Le 13 décembre, le Sénat du New Jersey a voté une résolution pour que l’Administration du Gouverneur Chris Christie réécrive les règles déjà proposées sur le cannabis médicinal. Le Sénat et la Chambre ont maintenant indiqué que les propositions très restrictives entravent l’intention empêchent le législateur de créer un système qui permettrait aux patients, souffrants de certaines maladies, d’avoir un accès légal à un médicament interdit au reste de la population. La Constitution de cet Etat stipule que l’Administration dispose de 30 jours pour reformuler les règles relatives à la culture et à la distribution du cannabis à usage médical. Si elle refuse, les législateurs pourraient voter une nouvelle fois pour invalider tout ou partie des règles proposées. (Source: Associated Press du 13 décembre 2010)

Hollande: Coffee shops
Dans un arrêt du 16 décembre, la plus haute cour EURopéenne a stipulé qu’ : « une ville hollandaise a le droit de refuser à des ressortissants étrangers d’acheter du cannabis, » afin d’aider le programme du gouvernement national à faire diminuer les ventes de ce produit aux touristes. La Cour EURopéenne de Justice a indiqué que le maire de Maastricht (une ville du sud proche des frontières allemande, belge et non loin de la France) avait le droit de fermer un coffee-shop qui vendait du cannabis aux touristes. «Une interdiction relative à l’accès des non-résidents aux coffee-shops constitue une mesure capable de limiter substantiellement le tourisme lié à la drogue, et par conséquent de réduire les nuisances associées, » a fait savoir par son jugement la Cour luxembourgeoise. (Source: Reuters du 17 décembre 2010)

Etats-Unis: Iowa
Un nouveau sondage indique que la majorité des habitants de l’Iowa est favorable à l’usage médical du cannabis. Le sondage exprime que 62% des habitants sont en faveur de la légalisation du cannabis médicinal, ce qui correspond aux chiffres déjà obtenus dans d’autres Etats. (Source: Daily Iowan du 8 décembre 2010)

Science: dysfonctionnement du cœur
Selon une étude menée par le National Institutes of Health in Bethesda, Etats-Unis, le cannabinoïde naturel CBD (cannabidiol) diminue, sur le modèle animal, le dysfonctionnement cardiaque, le stress oxydatif, les fibroses et la mort cellulaire causés par la cardiomyopathie diabétique. Les auteurs ont conclu que « ls résultats associés à la tolérance et l’excellente sûreté du CBD chez l’homme, suggèrent fortement que ce produit pourrait avoir un important potentiel thérapeutique dans le traitement des complications diabétiques, et peut-être, pour d’autres troubles cardiovasculaires. » (Source: Rajesh M, et coll. J Am Coll Cardiol 2010;56(25):2115-25.)

Science: Stress
Des chercheurs de l’université Complutense, Madrid, se sont intéressés aux effets d’un agoniste du récepteur synthétique CB1 sur les effets du stress provoqués chez la souris. L’exposition au stress provoque des blessures et des inflammations aux cellules nerveuses du cerveau, entraînant ainsi la mort de cellules nerveuses et des lésions liées au stress dans les maladies neurologiques et neuro-psychiatriques. Ils ont trouvé que les effets neuroprotecteurs à multiples facettes du cannabinoïde « suggère que l’activation du CB1 pourrait constituer une nouvelle stratégie thérapeutique pour des pathologies neurologiques et neuropsychiatriques, » impliquant certaines régions du cerveau et une composante neuro-inflammatoire. (Source: Zoppy S, et coll. Neuropsychopharmacology. 8 décembre 2010. [in press])

Science: stress post-traumatique
Selon une étude du National Center for posttraumatic stress disorder, à Boston, Etats-Unis, menée sur 142 adultes souffrants de stress post- traumatique, « les consommateurs de marijuana dont le symptôme de sévérité du stress est supérieur pourraient utiliser de la marijuana afin de surmonter leurs humeurs négatives dues partiellement à une capacité de résistance au stress émotionnel inférieure. » (Source: Potter CM, et coll. J Anxiety Disord. 17novembre 2010. [in press])

Science: anxiété
Selon une étude menée à la Virginia Commonwealth University, Richmond, Etats-Unis, dans un modèle animal, l’inhibition des enzymes qui dégradent les endocannabinoïdes, l’anandamide et le 2-AG (2-arachidonoylglycerol), réduit les troubles de l’anxiété tels que le trouble obsessionnel compulsif (TOC). L’augmentation du niveau d’anandamide et de 2-AG ont provoqué ces effets sur l’animal. Par contre, le THC n’a pas été efficace de manière constante dans le test. (Source: Kinsey SG, et coll. Pharmacol Biochem Behav. 7 décembre 2010. [in press])

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

IACM Conference 2019

The IACM Conference 2019 will be held on October 31 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.