[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 18 Mai 2010

Science: lors d’une étude clinique, le Nabilone a réduit la spasticité chez des patients souffrants de lésions médullaires

Les effets du nabilone ont été étudiés à l’Université de Manitoba du Winnipeg, Canada, sur douze sujets souffrants de lésions de la moelle épinière (SCI) et de spasticité. Le nabilone présente un mode d’action similaire au cannabinoïde naturel dronabinol (THC). Lors d’une étude contrôlée en double aveugle croisée avec placébo, les participants ont reçu soit du nabilone, soit un placebo pendant 4 semaines. Après une période d’arrêt de 2 semaines, il leurs a été administré l’autre médication. Les patients ont d’abord utilisé un dosage de 0.5 mg de nabilone, une fois par jour, et avaient la possibilité de doubler la dose.

Un participant a abandonné pendant la phase de placébo, et 11 sujets ont terminé l’étude. En comparaison avec le placébo, le nabilone a causé une baisse significative de la spasticité, mesurée sur l’échelle d’Ashworth sur le muscle le plus sollicité, et une diminution significative générale. Il n’a pas été noté de différence significative lors d’autres essais. Les effets secondaires ont été faibles et tolérables. Les auteurs ont conclu que " le nabilone peut être bénéfique pour réduire la spasticité des patients atteints de SCI. Nous recommandons un essai plus large dans le cadre d’un traitement plus long et l’option d‘augmenter progressivement le dosage. "

(Source: Pooyania S, Ethans K, Szturm T, Casey A, Perry D. A randomized, double-blinded, crossover pilot study assessing the effect of nabilone on spasticity in persons with spinal cord injury. Arch Phys Med Rehabil 2010;91(5):703-7.)

Science: le cannabidiol réduit la sensation de faim chez des consommateurs de cannabis

Selon une étude menée sur 94 consommateurs de cannabis, à l’Université College de Londres, Grande-Bretagne, les effets varient en fonction du ratio de cannabidiol (CBD) et de THC. Les participants ont été testés à 7 jours d’intervalle sur leur degré d‘appétit, une fois en période de non-consommation, et l‘autre fois, alors qu’ils étaient sous l’influence du cannabis fumé de leur choix. Un échantillon de cannabis a été demandé à chaque participant et a été analysé pour en connaître la teneur en cannabinoïdes. Les personnes présentant un ratio CBD/ THC élevé ou faible ont été comparées.

Sous l’influence du cannabis, les fumeurs de cannabis dont le contenu en CBD était relativement haut ont montré un intérêt réduit pour la nourriture et la drogue comparés aux fumeurs dont le ratio CBD / THC était faible. Ceux qui ont fumé un cannabis à ratio élevé ont reconnu avoir une envie de cannabis plus faible, et ce, sur les deux jours de test. Les chercheurs en ont conclu que " leurs résultats suggèrent que le CBD est potentiellement intéressant pour le traitement de la dépendance au cannabis. "

(Source: Morgan CJ, Freeman TP, Schafer GL, Curran HV. Cannabidiol Attenuates the Appetitive Effects of Delta(9)-Tetrahydrocannabinol in Humans Smoking Their Chosen Cannabis. Neuropsychopharmacology 28 avril 2010. [in press])

Allemagne: un comité d’experts sur les narcotiques recommande le reclassement législatif du cannabis médical

Lors de son meeting, le 3 mai, un comité d’experts sur les narcotiques a recommandé au gouvernement de reclasser « le cannabis (marijuana, la plante et les parties de la plante appartenant à la variété cannabis) » de l’annexe I à l’annexe II de la législation sur les narcotiques, si "on les destine à la production de préparations médicinales. " De plus, le comité a recommandé de classifier la position suivante dans l’annexe III de la loi sur les narcotiques: " l’extrait de cannabis (extrait issu des plantes et des parties de plante appartenant à la variété cannabis) » et seulement « en préparations approuvées comme médicament. »

L’annexe I de la loi allemande sur les narcotiques contient des substances qui ne peuvent être prescrites et sont non commercialisables, telles que l’héroïne, la cocaïne, le LSD et le cannabis. Le reclassement du cannabis dans le but de fabriquer des préparations médicinales dans l’annexe II rend ces substances commercialisables, ce qui entraîne donc que les pharmacies peuvent y avoir accès sans autorisation spéciale. Jusqu’à maintenant, les pharmacies qui veulent fournir du cannabis importé des Pays-Bas aux patients munis d’une autorisation médicale doivent demander la permission de le faire. La demande de reclassement de l’extrait de cannabis dans l’annexe III de la loi sur les narcotiques est liée à l’approbation attendue du sativex, un extrait de cannabis de la compagnie anglaise GW Pharmaceuticals. En règle générale, le gouvernement fédéral suit les recommandations de ce comité.

(Source: News of the Federal Association of the Pharmaceutical Industry du 4 mai 2010)

Belgique: le premier Club Social de Cannabis de Belgique a fait sa première récolte de cannabis

Selon un communiqué de presse émanant de "Trekt Uw Plant", Club de Cannabis Social de Belgique, ce groupe a réalisé sa première récolte collective de cannabis, le 10 avril. Après près de 4 ans de travail, l’association "Trekt Uw Plant" a pu présenter les premiers plants légalement cultivés à ses membres. Depuis 2005, une directive ministérielle s’applique en Belgique : elle stipule que la possession de 3 grammes de cannabis et d’un plant femelle n’est pas poursuivie et que le cannabis ne peut être confisqué sans le consentement de son propriétaire.

Ces dernières années, Trekt Uw Plant a testé cette directive. A deux occasions, en 2006 et en 2008, une plantation collective de cannabis avait été présentée au public. Les deux fois, la plantation avait été confisquée et des poursuites avaient été engagées à l’encontre des membres du conseil d’administration de l’association. Le juge a condamné l’association, la première fois pour possession de cannabis, et la seconde pour « incitation à la consommation de drogue.» L’association, chaque fois, a fait appel de la décision et a finalement été acquittée le 26 juin 2008, et le 25 février 2010. Trekt Uw Plants a déduit de ces décisions de justice que l’action de l’association est en accord avec les intentions des pouvoirs législatifs belges.

Pour plus d’informations:
www.encod.org/info/TREKT-UW-PLANT-BRINGS-FIRST.html

(Source: Press release of Trekt Uw Plant du 26 avril 2010)

En bref

Science: Schizophrénie
Une étude menée à l’hôpital Edmundston Regional dans le New Brunswick, Canada, sur 8 hommes souffrants de schizophrénie s’est intéressée aux raisons de leur consommation passée et actuelle de cannabis. Les résultats indiquent « que le cannabis leur permet de satisfaire leur besoin de relaxation induit par la maladie, d’améliorer leur propre estime de soi et de combler leur besoin de distraction. » (Source: Francoeur N, et al. Can J Nurs Res 2010;42(1):132-49.)

Science: Cancer de la voie biliaire
Une expérience menée sur des cellules à l’Université de Rangsit à Patumthani, Thailande, a montré que le THC a des effets inhibant sur les cellules cancéreuses de la voie biliaire. Ce cannabinoïde naturel a inhibé la prolifération, la migration, l’invasion et a induit l’apoptose des cellules cancéreuses. Il a réduit la survie cellulaire de la tumeur. Les cellules avaient été prélevées sur des patients atteints par ce cancer et possédaient des récepteurs cannabinoïdes. (Source: Leelawat S, et al. Cancer Invest 2010;28(4):357-63.)

Science: apnée du sommeil
Lors d’une étude menée à l’Université de Leipzig, Allemagne, sur 20 patients souffrants d’apnée du sommeil et 57 sujets en bonne santé, les concentrations de sérum des endocannabinoïdes anandamide (AEA), 2-arachidonyl-glycérol (2-AG) et oléoylethanolamide (OEA) ont été mesurées. Les concentrations de sérum OEA des patients souffrants d’apnée étaient deux fois plus élevées comparés aux sujets en bonne santé. Les chercheurs en ont conclu que ces fortes concentrations d’OEA « pourraient être interprétées comme un mécanisme neuroprotecteur contre les agents stressants oxydatifs chroniques et, un mécanisme destiné à provoquer le réveil chez les sujets privés de sommeil nocturne et ayant une tendance à l’hyper somnolence pendant la journée. » (Source: Jumpertz R, et al. Exp Clin Endocrinol Diabetes 28 avril 2010. [in press])

Science: Diabètes
Des chercheurs italiens se sont intéressés au niveau de certains endocannabinoïdes (anandamide, 2-AG, OEA and PEA) dans le gras sub-cutané de sujets présentant à la fois une obésité et un diabète de type2. Comparés à des sujets dont le poids est normal, les niveaux d’anandamide, OEA et de PEA étaient significativement élevés (de 2-4 à 4-fois). Par contre, les niveaux de 2-AG étaient réduits de 2.3 fois. (Source: Annuzzi G, et al. Lipids Health Dis 2010;9(1):43.)

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

IACM Conference 2019

The IACM Conference 2019 will be held on October 31 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.