[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 19 Avril 2010

Science: un rapport de cas indique l’efficacité du cannabis sur la dystonie tardive

Dans une lettre au journal de psychiatrie, des médecins de l’hôpital d’Izmir, Turquie, décrivent le cas d’un patient atteint de schizophrénie paranoïaque Celui-ci avait développé une dyskinésie et une dystonie tardive tardive, huit mois après le début du traitement antipsychotique. Ce malade présentait des mouvements involontaires du visage et de la bouche accompagnés d’une difficulté à avaler et à mâcher (dyskinésie tardive) ainsi que des contractions involontaires, soutenues, des muscles du cou (dystonie tardive). Il a été noté une diminution significative de ces mouvements involontaires après avoir consommé du cannabis trois à quatre fois par semaine, avant d’être arrêté pour trafic de drogue. Les symptômes ont réapparu avec la même sévérité lors de son séjour en prison de sept mois.

La dyskinésie tardive se présente sous forme de mouvements involontaires du visage et des membres. Ces symptômes sont souvent irréversibles à la suite d’un traitement avec des neuroleptiques ou d’autres psychotropes, ce qui signifie qu‘ils peuvent persister après l‘arrêt du traitement et sont souvent difficiles à traiter. En changeant le traitement, les médecins ont pu pratiquement faire disparaître les mouvements involontaires du visage. Cependant, les troubles du cou ont persisté et n’ont pu être traités avec des médicaments traditionnels (diazepam, baclofen, gabapentin, etc.). Les auteurs n’ont pas pu administrer de cannabinoïdes car ce traitement n’est pas légal en Turquie. Ils ont néanmoins indiqué qu’ils " pensaient que les agonistes cannabinoïdes pourraient être un choix approprié pour le traitement de la dystonie tardive intraitable. "

(Source: Beckmann Y, Seçil Y, Güngör B, Yiğit T. Tardive Dystonia and the Use of Cannabis. Turk Psikiyatri Derg 2010;21(1):90-91.)

Etats-Unis: dans l’Illinois, une loi peu connue sur l’usage médical du cannabis

Un journal de Chicago a recensé les lois sur l’usage médical du cannabis en Illinois. Le cannabis peut être utilisé à des fins médicales dans 14 États d’Amérique du Nord (Alaska, Californie, Colorado, Hawaii, Maine, Maryland, Michigan, Montana, Nevada, New Jersey, Nouveau-Mexique, Oregon, Rhode Island, Vermont, et Washington). " Et, il existe un fait peu connu: en Illinois aussi, l’usage en est légal, et ce, depuis trente-deux ans." En 1978, l’Assemblée législative a voté une loi (Cannabis Control Act) afin d’améliorer dans l‘ensemble des lois sur les drogues de cet État.

Au nom de la recherche, cette loi accorde au Department of Human Services la possibilité d‘autoriser les médecins à prescrire du cannabis dans les cas de glaucome, d’effets secondaires de la chimiothérapie ou de thérapie par rayons des patients atteints d’un cancer ou autres troubles nécessitant un traitement médical." Mais il existe deux obstacles: le premier est que seul le service des Human Services est autorisé à donner aux médecins cette possibilité. Le second consiste en la nécessité d‘agir seulement avec l’autorisation écrite de la police d’État. En d’autres termes, deux départements d’État doivent établir de nouvelles règles pour que le cannabis puisse être prescrit et fourni. À ce jour, rien n’a été fait.

Pour plus d’informations:
www.chicagoreader.com/chicago/medical-marijuana-pot-illinois-cannabis-control-act-legalization/Content?oid=1629059

(Source: Chicago Reader du 8 avril 2010)

En bref

Science: sondage en ligne
Par un sondage en ligne, des scientifiques de l’Université de Calgary, Canada, conduisent une étude sur les bienfaits du cannabis dans le traitement des nausées et vomissements, ou l’occurrence des nausées et vomissements comme effets secondaires de l’usage du cannabis. Les personnes qui désirent y participer, et ce de manière anonyme, sont invitées à se connecter sur le site web:
ibd-cannabis-survey.limequery.com/index.php?sid=64184&lang=en (Source: Personal communication by Dr. Martin Storr)

Etats-Unis: Washington
Plus de professionnels du secteur médical pourront recommander l’usage médical du cannabis pour les patients de l’État de Washington. Le Gouverneur Chris Gregoire a signé une loi le 1er avril qui prendra effet le 10 juin. Celle-ci permet aux naturopathes, certaines infirmières, et d’autres mentionnées sur la liste, à recommander du cannabis aux malades. La loi précédente, comme dans les États qui autorisent l’usage médical du cannabis, permettait seulement aux médecins de prescrire du cannabis. (Source: Seattle Times du 1er avril 2010)

Science: appétit
Des chercheurs de l’Université de Reading, en Grande-Bretagne, se sont intéressés aux effets du dronabinol (THC) et d’un extrait de cannabis riche en dronabinol sur la consommation de nourriture des rats. Ils ont noté “des différences d‘effets significatifs, même si subtils entre le dronabinol pur et l’extrait de cannabis. Ils ont ajouté que d’autres composants de la plante cannabis pouvaient moduler l’hyperphagie induise par le delta-9-THC, ce qui les rend intéressants pour une recherche plus approfondie de leur potentiel thérapeutique". (Source: Farrimond JA, et al. Psychopharmacology (Berl) 27 mars 2010. [ publication électronique avant l‘impression])

Science: préparation du THC
Selon une étude menée à l’Université du Mississippi, États-Unis, la solubilité du THC dans l’eau pourrait être améliorée grâce à un complexe de THC hemisuccinate ester avec des beta-cyclodextrins. Les scientifiques comptent développer des formes orales de THC présentant une biodisponibilité supérieure. (Source: Upadhye SB, et al. AAPS PharmSciTech 24 mars 2010. [ publication électronique avant l‘impression])

Science: Sports
Des scientifiques de l‘Université de Heildeberg, Allemagne, se sont intéressés à l’importance du système endocannabinoïde sur la sensation de bien-être lors d’un effort physique. Ils ont conclu“ qu’il semble que les endocannabinoïdes contribuent à la motivation de l’activité des rongeurs, et influaient sur la distance parcourue comme les CB1 récepteurs le font, mais qu‘ils sont moins impliqués dans les changements à long terme du comportement émotionnel induit par l’exercice volontaire.“ (Source: Fuss J, Gass P. Exp Neurol 27mars 2010. [ publication électronique avant l‘impression])

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

IACM Conference 2019

 The IACM Conference 2019 will be held on October 31 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Congrès soutenus

STCM Conference, 19 January 2019, University Hospital Bern, Switzerland

 

Cann10, 14-16 October 2018, Tel Aviv Israel.

 

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.