[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 18 Novembre 2000

Australie: La Nouvelle Galles du Sud envisage l'usage légal du cannabis à des fins médicales

Les patients souffrant de douleurs chroniques ou invalidantes ou en phase terminale de maladie pourraient être autorisés à utiliser le cannabis dans le cadre d'un programme de réforme de la législation de la drogue qui est envisagé en Nouvelle Galles du Sud (NSW).

Les réformes ont été recommandées par un groupe de travail présidé par le Professeur Wayne Hall, Directeur du Centre National de Recherche sur la Drogue et l'Alcool. Ce groupe était composé d'universitaires/cliniciens, de représentants du Conseil contre le Cancer de NSW, du Conseil contre le sida de NSW, de l'Association des Juristes de NSW, de l'Association Australienne de Médecine, d'agences du gouvernement et d'autres encore.

Les patients pourraient effectivement être exemptés à court terme des lois criminelles, ce qui leur permettrait de fumer du cannabis et de cultiver jusqu'à cinq plants pour leur usage personnel durant la période déterminée par leur médecin. Le Premier Ministre de NSW, Bob Carr, a donné son accord de principe pour les recommandations.

Dans sa lettre au Premier Ministre de l'état, le Dr Hall déclare : "(...) les cannabinoïdes peuvent aider dans le traitement d'un nombre limité de maladies, à savoir la perte d'appétit liée au HIV, les nausées causées par la chimiothérapie du cancer, les spasmes musculaires dans certains troubles neurologiques et les douleurs sur lesquelles les analgésiques classiques n'ont pas d'effet. (...) Le Groupe de Travail a conclu que le cannabis naturel ne peut pas être prescrit et il est peu probable qu'il soit prescrit un jour en Australie. (...). Au mieux, il faudra attendre quelques années avant que des médicaments à base de cannabinoïdes soient enregistrés pour usage médical en Australie. Etant donné que des patients souffrant des affections indiquées fument actuellement du cannabis pour raisons thérapeutiques, le Groupe de Travail a recommandé un programme pour la provision compassionnelle limitée de cannabis aux patients qui peuvent bénéficier de son utilisation."

Le rapport est disponible sur : www.druginfo.nsw.gov.au/druginfo/reports/medical_cannabis.html

(Sources : Sydney Morning Herald du 2 novembre 2000; communication personnelle de Wayne Hall; Working Party on the Use of Cannabis for Medical Purposes: The Use of Cannabis for Medical Purposes. [Groupe de Travail sur l'Usage du Cannabis à des Fins Médicales: The Use of Cannabis for Medical Purposes.] Rapport au Premier Ministre de Nouvelle Galles du Sud, Sydney 2000)

Science: Les cannabinoïdes endogènes inhibent les bronchospasmes et la toux

Un groupe international de recherche a découvert pourquoi la marijuana provoque la toux dans certaines situations et inhibe les bronchospasmes et la toux dans d'autres cas. Cette découverte pourrait mener à de meilleurs traitements pour les maladies respiratoires.

Dans un rapport publié dans le journal Nature, des scientifiques de l'Institut de Médecine Expérimentale de Budapest (Hongrie), de l'Université de Naples (Italie) et de l'Université de Washington (Etats-Unis) ont montré comment l'anandamide des cannabinoïdes endogènes agit sur les voies aériennes dans les poumons. Dans les études chez l'animal sur des cochons d'inde et des rats, l'anandamide a exercé un double effet sur la sensibilité bronchique. Si les muscles des poumons étaient en constriction sous l'action d'un irritant (capsaicin), les cannabinoïdes endogènes détendaient les muscles lisses et inhibaient fortement la toux. Mais si les voies aériennes étaient détendues (lorsqu'on supprime l'effet contractant du nerf vague) l'anandamide provoquait la toux.

L'anandamide est synthétisée dans les tissus pulmonaires et son action est transmise par les récepteurs aux cannabinoïdes. Un antagoniste du récepteur CB1, mais non antagoniste du récepteur CB2, a inhibé l'effet relaxant de l'anandamide, mais l'antagoniste au récepteur CB1 n'a pas produit d'effet seul. Ainsi, l'anandamide semble être active seulement si les muscles bronchiques sont contractés, comme pendant les bronchospasmes causés par la capsaicin.

"Nous pensons qu'en ciblant les récepteurs aux cannabinoïdes dans les voies aériennes supérieures nous pouvons contrôler la toux dans un certain nombre d'affections," a déclaré dans une interview le Dr Daniele Piomelli, l'un des chercheurs de l'équipe et pharmacologue à l'Université de Californie. "Ceci est important parce que la plupart des traitements actuellement disponibles agissent à la base sur le centre cérébral de la toux, une petite région du cerveau qui est la cible de la codéine et de médicaments similaires." Le groupe de recherche espère commencer bientôt les essais chez l'homme.

(Sources : Reuters du 1 novembre 2000; Calignano A, et al: Bidirectional control by airway responsiveness by endogenous cannabinoids. Nature 2000;408:96-101)

Etats-Unis: Des initiatives pour l'usage médical de la marijuana sont approuvées dans le Colorado et le Nevada

Les lois fédérales qui prohibent la marijuana n'ont pas empêché deux états, le Colorado et le Nevada, de voter en faveur de son usage médical lors des élections législatives du 7 novembre. Ces quatre dernières années, des mesures similaires pour la marijuana médicale sont devenues des lois dans les états de Californie, Oregon, Washington, Alaska, Maine et Hawaii.

Dans le Nevada, 67% des électeurs ont répondu oui à la Question 9, pour la légalisation de l'usage médical de la marijuana. Il y a deux ans, les électeurs avaient approuvé l'initiative à 59%. Elle devait être confirmée par les électeurs lors de deux votes consécutifs. Les patients devront se faire enregistrer auprès de l'état pour être protégé par la loi.

54% des électeurs du Colorado ont approuvé l'Amendement 20 qui, comme l'initiative du Nevada, autorise les patients atteints de cancer, glaucome, HIV/sida, sclérose en plaques ou de troubles chroniques du système nerveux à utiliser la marijuana avec la recommandation d'un médecin. Les patients du Colorado seront autorisés à posséder jusqu'à deux onces de marijuana ou à cultiver six plants de cannabis.

Les électeurs de Californie ont approuvé la Proposition 36 à 61%. Cette mesure requiert l'injonction thérapeutique pour les délinquants primaires non-violents et élimine la condamnation à la prison.

(Sources : Associated Press du 8 novembre 2000, NORML du 9 novembre 2000)

En bref

Science:
Pharmos Corporation va commencer le recrutement des patients pour un essai clinique de Phase III sur le dexanabinol dans le traitement des lésions cérébrales traumatiques, dans sept pays EURopéens et en Israël, après approbation des autorités. La société a récemment accueilli une conférence de chercheurs qui a rassemblé plus de 100 représentants de centres de la douleur EURopéens qui participent à l'essai. Environ 40 centres en EURope et en Israël devraient collaborer. Le Dexanabinol, un cannabinoïde synthétique non psychotrope, a démontré d'importantes propriétés anti-inflammatoires et neuroprotectrices dans plusieurs essais. Une récente étude clinique de Phase II, dont les résultats sont positifs, a montré que le dexanabinol est sûr et bien toléré chez les patients souffrant de traumatismes crâniens. (Source: PR Newswire du 7 novembre 2000)

Royaume-Uni:
La Grande-Bretagne pourrait légaliser l'usage du cannabis dans un cadre médical limité d'ici deux ans, bien qu'une libéralisation plus large des drogues douces ait été écartée, a annoncé le gouvernement le 7 novembre. La Ministre Mo Mowlam a déclaré que des essais scientifiques étaient en cours pour évaluer l'efficacité de la marijuana dans plusieurs maladies. "Nous espérons que d'ici à la fin de l'an prochain ces résultats scientifiques seront publiés," a-t-elle déclaré à la BBC, ajoutant que le gouvernement les utiliserait pour décider ou non de l'usage limité du cannabis. Mais Keith Hellawell, le "tsar" de la drogue du gouvernement, a minimisé les chances d'une politique plus libérale.
(Source: Reuters du 7 novembre 2000)

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

IACM Conference 2019

 The IACM Conference 2019 will be held on October 31 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Congrès soutenus

STCM Conference, 19 January 2019, University Hospital Bern, Switzerland

 

Cann10, 14-16 October 2018, Tel Aviv Israel.

 

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.