[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 12 Décembre 2009

Israël: révision de la régulation relative à l’usage thérapeutique du cannabis par le gouvernement

Le 24 novembre, le Comité de santé publique du Parlement israélien (Knesset) a mandaté le ministère de la Santé afin qu’il finalise ses propositions concernant la régulation de l’usage thérapeutique du cannabis, et ce dans les quatre mois à venir. À ce jour, les patients qui souffrent de fortes douleurs ou d’autres maladies sévères peuvent déjà solliciter une autorisation leur permettant de se procurer le cannabis à usage médical gratuitement. L’objectif de cette initiative consiste à permettre de contrôler la production, la qualité et le commerce du cannabis afin d’empêcher les circuits illégaux.

Pour l’heure, les autorisations relatives à l’usage thérapeutique du cannabis sont accordées, à la demande du ministère, par le Dr. Yehuda Baruch, Directeur du centre de santé mentale Abarbanel. Le docteur a expliqué au comité que cette méthode contient un certain nombre de difficultés, dont la dépendance à un seul fournisseur qui cultive le cannabis à titre bénévole. Or, du fait qu’il faut s’attendre à une forte augmentation du nombre des demandeurs potentiels, il est indispensable de fixer les critères d’usage, de culture et de distribution du cannabis. Le fournisseur actuel est la société Tikum Olam qui fournit du cannabis gratuitement à 700 patients. Perry Klein, directeur de la société, a également déclaré qu’une extension de la production représenterait une charge considérable pour son entreprise de production.

Le centre médical Sheba de Tel Hashomer est aujourd’hui la première clinique du pays qui supervise l’utilisation du cannabis auprès de ses patients. À titre expérimental dans le cadre d’un projet pilote, 20 patients ont ainsi bénéficié d’un tel traitement au cours des six mois passés. La clinique a développé une procédure propre qui permet aux patients qui souhaitent un traitement à base de cannabis de leur faciliter les démarches pour obtenir les autorisations requises avec l’aide de leurs médecins traitants.

Plus d’infos sur :
- www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1259010973324&pagename=JPArticle%2FShowFull
- www.haaretz.com/hasen/spages/1130246.html

(Sources : Jerusalem Post, le 25 novembre 2009 ; Haaretz, le 25 novembre 2009)

Science: le cannabis comme substitut à l’alcool et à d’autres drogues

D’après un sondage anonyme réalisé auprès de 350 patients par un collectif pour le cannabis à usage médical de Berkeley (Californie), 40 % des personnes interrogées ont répondu avoir consommé du cannabis afin de remplacer l’alcool, 26 % les drogues illégales et 66 % les médicaments prescrits par un médecin. Les raisons les plus souvent évoquées en faveur de la consommation du cannabis sont : moins d’effets secondaires indésirables (65 %), plus forte réduction des symptômes (57 %) et faible potentiel de sevrage (34 %).

71 % des participants au sondage ont déclaré souffrir d’une maladie chronique. 52 % ont consommé du cannabis pour soulager les douleurs liées à leur maladie et 75 % pour traiter une maladie psychosomatique. Les auteurs ont conclu que « les patients qui consomment du cannabis à des fins médicales substituent cette drogue à l’alcool, aux médicaments prescrits et à d’autres substances illicites ».

L’article est disponible en ligne sur
www.harmreductionjournal.com/content/pdf/1477-7517-6-35.pdf

(Source : Reiman A. Cannabis as a substitute for alcohol and other drugs. Harm Reduct J 2009;6:35.)

En bref

Science: douleurs
D’après une étude rétrospective sur 139 patients d’une clinique de la douleur dans l’État de Washington (États-Unis) à qui l’on a administré du cannabis pour calmer les douleurs, 88 % des patients présentaient plusieurs syndromes douloureux à la fois. Le diagnostic le plus fréquent était le syndrome douloureux myofascial (82 %), suivi de celui des douleurs neuropathiques (64 %), des problèmes de disques intervertébraux (51,7 %) et d’ostéoarthrite (26,6 %). D’autres cas ont concerné la neuropathie diabétique, le syndrome douloureux central, la douleur du membre fantôme, la paraplégie, la fibromyalgie, l’arthrite rhumatoïde, la neuropathie induite par le VIH, les douleurs viscérales et les douleurs cancéreuses. (Source : Aggarwal SK, et al. J Opioid Manag 2009;5(5):257-86.)

Etats-Unis: conférence nationale
La VIe conférence clinique nationale sur les thérapies cannabiques se déroulera du 15 au 17 avril 2010 à Warwick (Rhode Island). Cette conférence est sponsorisée conjointement par la faculté de médecine de l’université de Californie à San Francisco, de la société du personnel soignant de Rhode Island et de Patients Out of Time. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site Internet de Patients Out of Time. (Source : www.medicalcannabis.com)

Europe: usage thérapeutique
Dans un article intitulé « Un autre point sur lequel l’Europe est en désaccord », le Wall Street Journal a analysé, pays par pays, la situation de l’usage thérapeutique du cannabis en EURope, en citant Brendan Hughes, analyste chargé des questions juridiques à l’Observatoire EURopéen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT) de Lisbonne : « Je peux imaginer que les citoyens EURopéens finissent par penser que le cannabis est un médicament bénéfique et que les personnes qui souffrent de fortes douleurs associées au VIH, à la sclérose en plaques et à d’autres maladies graves, et que celui-ci puisse être autorisé à se le procurer. » (Source : Wall Street Journal, le 27 novembre 2009)

Science: GW Pharmaceuticals
La société pharmaceutique britannique a déclaré que le recrutement de patients pour participer à une étude sur le sativex dans le traitement des douleurs cancéreuses vient d’être terminé. L’étude est conduite en coopération avec la société Otsuka Pharmaceutical et est partie intégrante du programme américain de développement du sativex. Les résultats de l’étude sont attendus pour le printemps 2010. Au total, 360 patients souffrant d’un cancer avancé et de douleurs chroniques de 14 nationalités différentes (Amérique du Nord et latine, EURope et Afrique du Sud) ont été sélectionnés pour participer à cette étude. (Source : GW Pharmaceuticals, le 25 novembre 2009)

Science: dépendance aux opiacés
Des essais sur animaux conduits à la Mount Sinai School of Medicine de New York laissent suggérer que le cannabinoïde naturel « CBD pourrait être utilisé comme médicament potentiel dans le cadre des cures de désintoxication d’héroïnomanes ainsi que pour traiter les problèmes d’échecs au sevrage ».
(Source : Ren Y, et al. J Neurosci 2009;29(47):14764-9.)

Science: suicide
Une étude longitudinale incluant 50087 hommes qui effectuaient leur service militaire en Suède a révélé qu’après une durée d’observation de 33 ans, le nombre de suicides s’est élevé à 600 (1,2 %). Au départ, la consommation de cannabis a été associée à une augmentation de 60 % du risque de suicide. Or, cette relation n’a plus été prise en compte après considération d’autres facteurs, dont les problèmes psychologiques. Les chercheurs ont conclu que « la consommation de cannabis n’influence probablement pas de manière significative le risque de suicide abouti ». (Source : Price C, et al. Br J Psychiatry 2009;195(6):492-7.)

Science: plaquettes sanguines
D’après des essais sur cellules en culture conduits à l’université de Rome (Italie), l’endocannabinoïde anandamide est susceptible d’augmenter la survie des plaquettes sanguines par l’activation des récepteurs CB1. (Source : Catani MV, et al. Cell Mol Life Sci, le 20 novembre 2009 [publication électronique avant impression])

Science: insuffisance cardiaque
Des études de l’université de Munich (Allemagne) ont révélé une modification du système endocannabinoïde chez les patients souffrant d’une forte insuffisance cardiaque. Ainsi, dans les muscles du ventricule gauche, la quantité des récepteurs CB1 était réduite, tandis que celle des récepteurs CB2 était augmentée. Les taux d’endocannabinoïdes étaient significativement supérieurs chez les patients avec une forte insuffisance cardiaque, à savoir de 3,5 fois supérieur pour l’anandamides et de 7 fois supérieur pour le 2-AG. (Source : Weis F, et al. J Mol Cell Cardiol, 25 novembre 2009 [publication électronique avant impression])

Etats-Unis: Irvin Rosenfeld
Irvin Rosenfeld reçoit de la part du gouvernement fédéral 300 cigarettes de cannabis tous les 25 jours depuis 1982 afin de traiter les symptômes de la maladie osseuse dont il souffre. Le 20 novembre, il a célébré la consommation de la 115.000e cigarette. Monsieur Rosenfeld a été sélectionné pour participer à un projet fédérale de règlementation il y a 27 ans. Cependant, et toujours dans le cadre du projet pourtant abandonné dans les années 1990, le gouvernement continue à lui fournir gracieusement le cannabis ainsi qu’à trois autres patients. (Source : South Florida Sun-Sentinel, le 20 novembre 2009)

Un coup d'�il sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Events Online 2020

Toutes les informations sur les événements en ligne de l'IACM, y compris les vidéos gratuites des webinaires sous-titrées en français, sont disponibles ici.

IACM Conference 2022

La 12e conférence de l'IACM sur les cannabinoïdes en médecine sera reportée à l'automne 2022 et se tiendra sous la forme d'un événement hybride en Suisse et en ligne.

Members only

Regular members can sign up for the new member area of the IACM to access exclusive content.

You need to become a regular member of the IACM to access the new member area.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.