[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 29 Juin 2009

Etats-Unis: Rhode Island légalise la vente de cannabis à des fins thérapeutiques

Aux États-Unis, Rhode Island est désormais le troisième État qui autorise la vente de cannabis à des patients atteints de maladies chroniques et détiennent une approbation d’usage médical. Le 16 juin, les législateurs ont majoritairement voté en faveur de l’annulation du veto posé par le gouverneur Donald L. Carcierie. La nouvelle loi autorise trois dispensaires à but non lucratif à vendre du cannabis à des patients enregistrés auprès du ministère de la Santé.

Malgré ces changements, le cannabis reste inscrit sur la liste des substances illégales au sens de la loi fédérale avec, toutefois, une déclaration faite par l’administration Obama assurant qu’elle n’empêchera pas le fonctionnement des dispensaires qui respectent les lois de l’État auxquels ils sont soumis. Rhode Island autorise depuis 2006 la possession de cannabis par des patients atteints de maladies chroniques, sans pour autant avoir modifier les lois qui permettraient aux patients d’en acheter. La Californie et le Nouveau-Mexique sont les deux autres États qui autorisent la vente du cannabis médical. Quant à l’usage du cannabis à des fins thérapeutiques, il est légal dans 13 États américains. Le 12 juin, le gouverneur Carcierie a opposé son véto contre un projet de loi similaire soumis par la Chambre des Représentants et le Sénat en expliquant que la vente de cannabis médical risque d’augmenter l’usage non thérapeutique de la substance et de nuire à la santé des enfants.

Plus d’infos sur :
- www.upi.com/Top_News/2009/06/17/RI-legalizes-sale-of-medicinal-pot/UPI-45651245275711/
R.I. legalizes sale of medicinal pot
- hosted.ap.org/dynamic/stories/U/US_MEDICAL_MARIJUANA_RHODE_ISLAND?SITE=FLTAM&SECTION=HOME&TEMPLATE=news_generic.htm

(Sources : Associated Press, du 16 juin 2009 ; UPI, du 17 juin 2009)

En bref

Etats-Unis: soutien à la légalisation
Lors d’une interview, le Dr. Donald Tashkin, un chercheur de renom, a clairement pris position d’une part au sujet des effets du cannabis fumé sur les poumons et, d’autre part, contre la criminalisation de la consommation de cannabis. Ce professeur de l’université de Californie de Los Angeles a déclaré : « Il y a quelques années, quand nos recherches penchaient vers un effet négatif sur les poumons, j’étais contre la légalisation du cannabis parce que je croyais qu’une telle décision accroitrait la consommation et entraînerait un surplus de problèmes de santé. Aujourd’hui, je soutiens sa légalisation et pense que le cannabis ne doit plus être stigmatisé comme une substance illégale, et ce même si je ne conseille à personne de fumer une quelconque substance. Il faut savoir que le tabagisme provoque bien plus de dégâts et si l’on considère l’ensemble des aspects néfastes entraînés par les stupéfiants, l’alcool est bien plus dévastateur que le cannabis. » (Source : Taiwan News, du 24 mai 2009)

Science: vieillir
La recherche fondamentale a révélé que les cannabinoïdes réduisent les effets de vieillissement dans le domaine des inflammations et de la formation de nouvelles cellules nerveuses. Par exemple, l’activation de récepteurs aux cannabinoïdes favorise une telle formation dans l’hippocampe (une zone cérébrale) chez des rats âgés. (Marchalant Y, et al. Neurobiol Dis, du 5 février 2009 [publication électronique avant impression])

Science: maladie d’Alzheimer
Selon des expériences sur des cellules, l’activation des récepteurs CB2 des cellules gliales peut induire l’élimination de l’amyloïde-bêta des tissus humains. Dans des conditions normales, le cerveau ne contient quasiment pas de récepteurs CB2. En revanche, se situant davantage dans les cellules gliales, leur nombre augmente en présence d’inflammations chroniques, comme c’est le cas chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. L’amyloïde-bêta est le principal composant des plaques amyloïdes et leur élimination est considérée aujourd’hui comme très prometteur dans la recherche des traitements de la maladie d’Alzheimer. (Tolón RM, et al. Brain Res, du 5 juin 2009 [publication électronique avant impression])

Science: obésité
D’après des essais sur animaux, conduits à l’institut français INSERM, l’activation du récepteur CB2 a renforcé le processus inflammatoire associé à l’obésité ainsi que la résistance à l’insuline. Les chercheurs ont conclu que « les antagonistes des récepteurs CB2 pourraient représenter une nouvelle voie thérapeutique permettant de traiter les troubles du métabolisme associés à l’obésité ». (Source : Deveaux V, et al. PLoS ONE 2009;4(6):e5844.)

Science: douleurs provoquées par un cancer
Dans un modèle de la douleur provoquée par le cancer des os, l’activation des récepteurs CB1 de la moelle épinière a diminué l’intensité de la douleur. (Source : Furuse S, et al. Anesthesiology, du 8 juin 2009 [publication électronique avant impression])

Science: rhabdomyosarcome
Selon une recherche fondamentale, menée à l’université Complutense de Madrid (Espagne), le cannabinoïde synthétique HU210, ainsi que le cannabinoïde naturel dronabinol (THC), ont diminué la capacité de survie des cellules du rhabdomyosarcome, une forme de cancer qui se déclare dans les cellules musculaires situées dans le squelette. (Source : Oesch S, et al. Mol Cancer Ther, du 9 juin 2009 [publication électronique avant impression])

Science: neuropathie diabétique
Sur des cellules nerveuses immergées dans une solution très concentrée en glucose, on a observé une réduction de la formation des fibres nerveuses. L’activation des récepteurs CB1 de ces cellules par un cannabinoïde synthétique (HU210) a augmenté la longueur de ces fibres en fonction de la dose administrée. Les chercheurs ont constaté que les récepteurs CB1 protègent les nerfs même en cas de taux élevé de glucose dans le sang. (Source : Zhang F, et al. Neuropharmacology, du 3 juin 2009 [publication électronique avant impression])

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Webinare 2020

En octobre 2020, l'IACM organise une série de webinaires. Parmi les orateurs figurent Roger Pertwee, Raphael Mechulam, Manuel Guzman, Ethan Russo et Kirsten Müller-Vahl. Les webinaires seront sous-titrés dans plusieurs langues. L'accès est gratuit pour les membres réguliers de l'IACM. Veuillez trouver ici la brochure pour les sponsors. Vous trouverez ici des informations sur les frais d'inscription et un lien pour l'inscription.

IACM Conference 2020

L'IACM tiendra sa 11e conférence sur les cannabinoïdes en médecine en collaboration avec l'Asociación Mexicana de Medicina Cannabinodie du 5 au 7 novembre 2020 à Mexico. Il s'agira d'un congrès virtuel. Vous trouverez ici des informations sur les frais d'inscription et un lien pour l'inscription.

IACM Conference 2021

La 12eme Conférence de l'IACM sur les cannabinoïdes en médecine se tiendra à Bâle, en Suisse, du 14 au 16 octobre 2021.

Members only

Regular members can sign up for the new member area of the IACM to access exclusive content.

You need to become a regular member of the IACM to access the new member area.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.