[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 01 Juin 2009

Europe/Royaume-Uni: la société GW Pharmaceuticals dépose une demande d’approbation du sativex pour la sclérose en plaques

En EURope, l’extrait de cannabis sativex de la ssociété britannique GW Pharmaceuticals est dans l’attente d’un agrément pour le traitement de la spasticité de la sclérose en plaques. Ce qui permet d’envisager un agrément fin 2009 ou début 2010. Étant donné que ce sont les législateurs britanniques qui ont eux-mêmes défini les essais, il y a peu de risques que la demande d’agrément soit rejetée. Le pulvérisateur contient en quantités égales deux cannabinoïdes : le CBD (cannabidiol) et le THC (dronabinol). La demande auprès des législateurs britanniques et espagnols est une étape importante pour la société britannique, compte tenu des nombreux retards auxquels ce dossier a été soumis.

Les essais cliniques ont montré que le sativex appliqué par pulvérisation sublinguale réduit la spasticité des patients atteints de sclérose en plaques ne répondant pas aux thérapies existantes. S’il est agréé, le sativex sera commercialisé par la compagnie allemande Bayer en Grande-Bretagne, et dans le reste de l’Europe par la compagnie espagnole Almirall. À la suite des demandes en Grande-Bretagne et en Espagne, d’autres seront effectuées dans des pays EURopéens en 2010. Aux États-Unis, des tests cliniques supplémentaires sont nécessaires pour que ce médicament puisse faire l’objet d’une demande d’autorisation de mise sur le marché. La compagnie japonaise Otsuka est l’associée de GW Pharmaceuticals aux États-Unis. En 2005, le sativex a été agréé pour la première fois, au Canada,.

Pour plus d’informations :
- www.reuters.com/article/healthNews/idUSTRE54J1KI20090520
- www.gwpharm.com

(Sources: communiqué de presse GW Pharmaceuticals du 20 mai 2009, Reuters du 20 mai 2009)

Science: dans une série de cas cliniques, le THC a amélioré les symptômes de la schizophrénie de quelques patients

Les scientifiques du Centre de psychiatrie de Rockland à Orangeburg, New York, ont noté une amélioration des symptômes de la schizophrénie de quatre de leurs patients qui recevaient du THC (dronabinol) par voie orale. L’étude a débuté après qu’il ait été observé une amélioration significative pour l’un des malades. Les chercheurs ont alors constaté que 3 des 5 patients, qui souffraient d’une schizophrénie sévère, chronique et qui étaient réfractaires aux traitements, décrivaient une amélioration par l’usage du cannabis. Leur état a été amélioré aussi avec du THC. Les chercheurs n’avaient sélectionné que des patients sévèrement atteints et dont les améliorations possibles l’emportaient sur le risque. En fonction des critères, 5 patients sur 200, souffrants de psychoses chroniques furent sélectionnés. Il leur fut administré 2,5 mg de dronabinol 2 fois par jour, puis 5mg, 2 fois par jour la semaine suivante, et 10 mg, 2 fois par jour la troisième semaine.

Il n’a été observé aucun effet indésirable. Il a fallu 8 semaines de traitement pour qu’un des patients note une amélioration, alors que les autres ont réagi dans un délai plus court. Les chercheurs ont noté « que cette amélioration constitue une réduction des symptômes psychotiques principaux sur 3 des 4 patients, et non pas seulement un effet calmant général. » Les résultats sembleraient montrer que « le rôle des cannabinoïdes dans le traitement des psychoses est plus complexe qu’il ne le semblait jusqu’à présent et qu’il ouvre des perspectives pour le traitement de la schizophrénie. »

(Source: SCHWARCZ G, Karajgi B, McCarthy R. Synthetic delta-9-tetrahydrocannabinol (dronabinol) c peut améliorer les symptomes de la schizophrénie . J Clin Psychopharmacol 2009;29(3):255-8.)

Science: dans le cadre d’un traitement à la naltrexone, un usage modéré du cannabis permet de réduire la dépendance aux opiacés

Une recherche clinique du Département de psychiatrie de l’Université de Columbia à New York a montré qu’un usage raisonnable du cannabis améliorait la modération des patients dépendants des opiacés tels que l’héroïne, dans le traitement à la naltrextone. 63 toxicomanes hospitalisés pour unedétoxication, un traitement à la naltrexone par voie orale, et thérapie comportementale ont été classés en trois niveaux en fonction de l’usage de cannabis pendant le traitement. Une analyse d’urines a été effectuée deux fois par semaine : abstinent (0% de cannabis dans les échantillons d’urine), usage discontinu (de 1 à 79% d’échantillons positifs au cannabis) et usage régulier ( 80% ou plus d’échantillons positifs).

La naltrexone est un antagoniste des récepteurs aux opiacés qui a été utilisé en premier lieu dans le traitement de l’alcoolisme et de la dépendance aux opiacés. Avec le traitement à la naltrexone, les consommateurs irréguliers de cannabis ont montré une modération accrue (moyenne de 133 jours d’abstinence) par rapport à ceux qui ne consommaient pas (abstinence moyenne de 35 jours) ou aux usagers réguliers (abstinence moyenne de 35 jours). La consommation irrégulière du cannabis a aussi été associée à une régularité plus grande à la prise des pilules de naltrexone. Les chercheurs ont indiqué que des études expérimentales sont nécessaires pour tester directement l’hypothèse selon laquelle les agonistes des récepteurs aux cannabinoïdes exercent un effet pharmaceutique bénéfique sur la prise de naltrexone, Ces études permettraient aussi d’en comprendre le mécanisme.

(Source: Raby WN, Carpenter KM, Rothenberg J, Brooks AC, Jiang H, Sullivan M, Bisaga A, Comer S, Nunes EV. Intermittent marijuana use is associated with improved retention in naltrexone treatment for opiate-dependence. Am J Addict 2009;18(4):301-8.)

En bref

Etats-Unis: Rhode Island
3 ans après que la légalisation que le cannabis médical est légalisé dans l’Etat du Rhode Island, les députés ont adopté le 20 mai un plan visant à créer des dispensaires qui vendraient le médicament aux patients. En avril, le sénat a approuvé très majoritairement une version identique de cette proposition de loi. On s’attend à ce que le Gouverneur Carcieri, opposant de longue date au cannabis médical, y oppose son veto. Mais les députés ont approuvé la loi à 63 voix contre 5, ce qui devrait facilement l’emporter sur un véto. (Source: Providence Journal du 21 mai 2009)

Etats-Unis: Minnesota
Le 18 mai, les députés et les sénateurs de cet État ont approuvé un projet de loi visant à légaliser l’usage médical du cannabis. Malgré cela, le sénateur Tim Pawlenty, le 22 mai, y oppose son veto. (Source: Minneapolis Star-Tribune du 18 mai 2009, MPP du 22 mai 2009)

Canada: Département aux Affaires des Vétérans
Le Département aux Affaires des Vétérans du gouvernement canadien couvrira les coûts du cannabis médical. Une lettre de ce Département adressée à un vétéran indique que le cannabis médical fourni par le Ministère de la Santé pourrait être remboursé si une prescription médicale en assure la nécessité. (Source: Comox Valley Record du mai 2009)

Etats-Unis: fin de la « guerre aux drogues »
Gil Kerlikowske, le nouveau directeur du Bureau de la National Drug Control Policy de la Maison Blanche, a indiqué que les États-Unis ne devraient pas se percevoir comme menant une « guerre aux drogues ». Il a questionné l’utilisation populaire du mot « guerre », et a conclu qu’une telle perception barre la route à un mouvement positif de la résolution des problèmes de drogue auxquels le pays est véritablement confronté. « Quelle que soit la manière utilisée pour expliquer aux gens ce qu’est une « guerre aux drogues » ou une « guerre aux substances », les gens le perçoivent comme une guerre les visant, a indiqué le 13 mai Gil Kerlikowske. (Source: UPI du 14 mai 2009)

Etats-Unis: Californie
La Cour Suprême n’entendra plus aucune action contrevenante à la loi californienne qui autorise l’usage médical du cannabis. Le 18 mai, La Haute Cour a refusé d’entendre les appels des comtés de San Diego et de San Bernardino. Les députés de ces deux comtés avaient intenté un procès afin de renverser la loi qui avait été approuvée par les votants en 1996, mais les cours inférieures avaient statué contre elle. (Source: Associated Press du 18 mai 2009)

Science: maladie de Charcot (Sclérose amyotrophique latérale)
D’après une recherche fondamentale sur la maladie de Charcot (ALS), dans le modèle animal, la sensibilité des récepteurs cannabinoïdes-1 (CB1), qui contrôlent la neurotransmission des neurotransmetteurs glutamate et GABA, est particulièrement accentuée chez les souris atteintes d’ALS. Les chercheurs ont ainsi noté que ces résultats pouvaient indiquer que l’adaptation du système endocannabinoïde pourrait être impliquée dans la pathophysiologie de l’ALS et que les récepteurs CB1 pourraient être une cible thérapeutique possible pour le traitement de cette maladie. (Source: Rossi S, et al. Amyotroph Lateral Scler 2009 May 19:1-8. [publication électronique avant la parution])

Science: tabac et cannabis
Les chercheurs de l’Université Columbia à New York ont travaillé sur les différences des effets entre les cigarettes de cannabis mélangées avec du tabac et les cigarettes de cannabis pur. 24 consommateurs ont participé à cette expérience. Par six fois, ils ont fumé des cigarettes de cannabis contenant trois concentrations de THC différentes avec ou sans tabac. Les cigarettes de cannabis pur ont provoqué une concentration sanguine en THC et des effets psychiques plus importants. Les cigarettes de cannabis mélangé à du tabac ont produit les mêmes augmentations du rythme cardiaque mais des niveaux de monoxyde de carbone supérieurs dans le sang. (Source: Cooper ZD, et al. Drug Alcohol Depend 13 mai 2009. [publication électronique avant la parution])

Un coup d'�il sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Events Online 2020

Toutes les informations sur les événements en ligne de l'IACM, y compris les vidéos gratuites des webinaires sous-titrées en français, sont disponibles ici.

IACM Conference 2022

La 12e conférence de l'IACM sur les cannabinoïdes en médecine sera reportée à l'automne 2022 et se tiendra sous la forme d'un événement hybride en Suisse et en ligne.

Members only

Regular members can sign up for the new member area of the IACM to access exclusive content.

You need to become a regular member of the IACM to access the new member area.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.