[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 23 Mars 2009

Science/Royaume-Uni: selon une étude en phase III, l’extrait de cannabis sativex s’est montré efficace dans le traitement de la spasticité chez des patients atteints de sclérose en plaques; GW Pharmaceuticals déposera des

Dans un communiqué de presse, la société britannique GW Pharmaceuticals a déclaré qu’elle vient de terminer avec succès une étude clinique en phase III sur l’extrait de cannabis sativex sur des patients souffrant de spasticité associée à la sclérose en plaques (spasticité SEP). Cette étude avait été exigée de la part de l’administration chargée de la régulation des médicaments britanniques (équivalent AFSSAPS) en vue de la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM). Suite aux résultst obtenu, la société veut déposer une demande officielle le deuxième trimestre de cette année.

L’étude a été organisée comme suit : en phase A (étude en simple aveugle), 573 patients ont reçu du sativex pendant quatre semaines. En phase B (étude en double aveugle), 241 patients, ayant réagi positivement au sativex administré en phase A, ont reçu soit du sativex soit un placebo pendant douze semaines. Au cours de cette deuxième phase, les patients n’ont pas été autorisés à modifier le dosage de leur traitement.
L’étude a été conduite conjointement dans 52 hôpitaux en Grande-Bretagne, en Espagne, en Italie, en République Tchèque et en Pologne.

Selon les résultats statistiques, le sativex a réduit significativement l’intensité de la spasticité. Chez 74% des patients qui ont été traités à l’extrait de cannabis, on a observé au cours de toute la durée de l’étude une amélioration de plus de 30 %, comparée aux 51 % dans le groupe témoin sous placebo. De plus, les statistiques ont révélé une réduction significative de la fréquence des spasmes, des troubles du sommeil, de l’impression globale des patients et du médecin en ce qui concerne les changements observés. À la suite de ces résultats positifs, GW Pharmaceuticals souhaite maintenant déposer une demande d’AMM pour le sativex en Grande-Bretagne, puis dans d’autres pays EURopéens en fonction des résultats issus de la discussion avec Almirall, une société pharmaceutique qui a déjà déposé une autorisation de mise sur le marché pour le sativex dans plusieurs pays EURopéens.
.
Plus d’infos sur :
www.gwpharm.com

(Source : communiqué de presse de GW Pharmaceuticals, du 11 mars 2009)

Science: la prise orale d’un cannabinoïde associée à un repas a augmenté la biodisponibilité de ce premier grâce à l’évitement du métabolisme au premier passage

Des chercheurs de l’université de Monash de Victoria (Australie) ont essayé de découvrir la raison pour laquelle la biodisponibilité orale d’un antagoniste synthétique des récepteurs cannabinoïdes (CRA13) a pu être améliorée considérablement en absorbant l’antagoniste en même temps qu’un repas riche en graisses. L’étude a porté sur la prise du CRA13 soit à jeun, soit en même temps que de la nourriture chez des personnes volontaires et sur des chiens. La prise avec la nourriture a augmenté significativement de l’effet positif sur la biodisponibilité orale du CRA13 chez l’homme et les chiens. A l’instar d’autres cannabinoïdes, THC inclus, le CRA13 est fortement lipophile (retient les substances grasses).

La biodisponibilité complète du cannabinoïde a été faible chez les chiens à jeun (de 8 à 20 %) malgré un bon niveau d’absorption (entre 72 et 75 % des CRA13 avec marqueurs radioactifs ont été récupérés dans le circuit systémique). Chez les chiens nourris, la biodisponibilité a atteint 47,5 % et une importante partie de la dose (43,7 %) a été résorbée par le système lymphatique de l’intestin. Les chercheurs en ont conclu que l’effet positif de la nourriture sur le CRA13 n’était pas provoqué par un niveau d’absorption plus élevé. Il semble que l’amélioration du taux de biodisponibilité était plutôt dû au transport quasi complet jusqu’à la lymphe conduisant ainsi à la réduction du métabolisme au premier passage. Chez les chiens à jeun la plus grande partie du cannabinoïde a tout de suite été transformée dans le foie, c’est-à-dire transformée en substances inactives, avant d’atteindre l’ensemble de l’organisme, tandis que le passage par le foie a été évité chez les animaux nourris.

(Source : Trevaskis NL, Shackleford DM, Charman WN, Edwards GA, Gardin A, Appel-Dingemanse S, Kretz O, Galli B, Porter CJ. Intestinal Lymphatic Transport Enhances the Post-Prandial Oral Bioavailability of a Novel Cannabinoid Receptor Agonist Via Avoidance of First-Pass Metabolism. Pharm Res, du 12 mars 2009 [publication électronique avant impression])

En bref

Allemagne: Bionorica
Dans un communiqué de presse, la société allemande Bionorica a déclaré que son projet de développement de cette année consisterait à déposer une demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le dronabinol. Bionorica développe et commercialise des traitements à base de plantes avec, en 2008, un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros. La société propose déjà du dronabinol aux pharmacies pour la préparation de médicaments (solutions et gélules). (Source : communiqué de presse de Bionorica, du 6 mars 2009)

Hollande: coffee-shops
À partir du 16 septembre 2009, tous les coffee-shops implantés dans les villes Roosendaal et Bergen op Zoom devront être fermés à cause dede leur situation géographique proche de la frontière. L’année dernière, les deux maires de ces villes avaient déclaré qu’ils espéraient une fermeture rapidedes coffee-shops afin de se débarrasser des désagréments causés par les près de 25.000 touristes qui visitaient toutes les semaines la ville pour acheter de la drogue. (Source : www.dutchnews.nl, du 5 mars 2009)

Etats-Unis: Californie
En Californie, les patients autorisés à consommer du cannabis médical ne risquent plus de se voir retirer leur permis de conduire, sauf s’ils conduisent un véhicule sous influence directe de celui-ci. Le ministère chargé de la sécurité routière a envoyé la semaine dernière une brochure réactualisée à tous ses employés pour leur expliquer la manière de traiter les patients autorisés à utiliser du cannabis à des fins thérapeutiques. Désormais, les règles qui s’appliquent au cannabis médical sont les mêmes que celles qui s’appliquent à tous les médicaments obtenus sur prescription médicale. (Source : San Francisco Chronicle, du 3 mars 2009)

Science: infarctus du myocarde
Des chercheurs français ont étudié l’effet de l’activation du récepteur CB2 dans le cas d’une réduction de l’irrigation sanguine du cœur chez les souris. L’infarctus a été provoqué chez les rongeurs en interrompant pendant un certain temps le transport du sang vers le cœur. Les animaux qui ont reçu le cannabinoïde synthétique JWH131, activant les récepteurs CB2, ont présenté une intensité de l’infarctus réduite par protection des cellules du cœur. De plus, les chercheurs ont observé une amélioration de la fonction cardiaque trois jours, puis quatre semaines après les tests chez les sourirs traitées avec cette substance. (Source : Defer N, et al. FASEB J, du 26 février 2009 [publication électronique avant impression])

Science: vomissements
L’inhibition de la dégradation de l’endocannabinoïde anandamide chez des musaraignes a eu pour résultat de réduire les vomissements provoqués par le cisplatin, une substance utilisée lors en chimiothérapie anti-cancéreuse. Grâce à la dégradation inhibée associée à l’injection d’anandamides, les vomissements ont pu être complètement arrêtés. (Source : Parker LA, et al. Physiol Behav, du 23 février 2009 [publication électronique avant impression])

Un coup d'�il sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Events Online 2020

Toutes les informations sur les événements en ligne de l'IACM, y compris les vidéos gratuites des webinaires sous-titrées en français, sont disponibles ici.

IACM Conference 2022

La 12e conférence de l'IACM sur les cannabinoïdes en médecine sera reportée à l'automne 2022 et se tiendra sous la forme d'un événement hybride en Suisse et en ligne.

Members only

Regular members can sign up for the new member area of the IACM to access exclusive content.

You need to become a regular member of the IACM to access the new member area.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.