[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 06 Octobre 2008

Sri Lanka : le Ministère de la médecine indigène propose un plan de culture de cannabis à des fins médicales

Pour faire face à la carence de cannabis frais qui entre dans les préparations médicinales ayurvédiques, le Ministère de la médecine indigène a annoncé ce mois-ci un plan en vue de cultiver annuellement 4 tonnes de cannabis. Le ministère voudrait ainsi obtenir une dérogation aux lois qui ont rendu le cannabis illégal au Sri Lanka. Asoka Malimage, qui travaille au ministère, a déclaré : « Nous sommes désireux d’obtenir une approbation du plan afin de cultiver du cannabis avec le sponsorat du gouvernement et les contrôles nécessaires. En ce moment, nous sommes en train de vérifier ces points en particulier. »

L’Ayurvéda est une forme de médecine traditionnelle qui utilise principalement les plantes et les remèdes naturels. Au Sri Lanka, les praticiens de l’ayurvéda sont plus nombreux que les médecins issus d’une école de médecine EURopéenne. Asoka Malimage a en outre déclaré : « Le cannabis frais frit dans le ghee, une sorte de beurre clarifié, entre dans la préparation de près de 18 remèdes traditionnels différents pour traiter de nombreuses maladies ». Et d’après le docteur Dayangani Senasekara, Directeur de l’Institut national Bandaranaike Memorial Ayurvedic Research Institute de Colombo, « le cannabis intercepté par la police est habituellement utilisé ; mais il est alors vieux et desséché ». L’institut utilise le cannabis pour élaborer des préparations qui traitent le diabète, la polyarthrite rhumatoïde et d’autres maladies.

Plus d’infos sur :
www.reuters.com/article/latestCrisis/idUSCOL342932

(Source : Reuters, du 25 septembre 2008)

Hollande: la Cour suprême autorise la culture du cannabis à des fins thérapeutiques

Le 16 septembre, la Cour suprême a confirmé une décision d’appel qui statuait sur la légalité de la culture du cannabis par un patient atteint de sclérose en plaques. Citant « les circonstances exceptionnelles », la cour a statué « qu’il était acceptable d’en cultiver sans autorisation spéciale ». L’homme souffrait d’effets secondaires néfastes provoqués par du cannabis acheté en pharmacie, ce qui le décida de cultiver lui-même son cannabis, a indiqué la Cour Suprême dans un communiqué.

Le jugement était consécutif à une décision du bureau du procureur qui défiait la décision de la Cour d’appel qui permettait à Wim Moorlag et sa femme Klasiena Hooijers de cultiver du cannabis afin de réduire les symptômes liés à la maladie de Wim. Aux Pays-Bas, la vente et la consommation de petites quantités de cannabis sont autorisées et régulées dans des coffee shops. Les citoyens peuvent légalement acheter cinq grammes de cannabis par jour et posséder jusqu’à 30 grammes pour leur consommation personnelle sans être poursuivis. Par contre, la culture de cannabis est illégale.

Plus d’infos sur :
news.yahoo.com/s/afp/20080916/hl_afp/netherlandsdrugshealth_080916153500
www.reuters.com/article/oddlyEnoughNews/idUSLG1398720080916

(Sources : AFP, du 16 septembre 2008 ; Reuters, du 16 septembre 2008)

Science: une étude pilote indique que le cannabidiol est efficace pour traiter des symptômes psychotiques chez des patients atteints de la maladie de Parkinson

Une étude pilote ouverte réalisée à l’université de São Paulo, au Brésil, a montré que le cannabidiol (CBD) était efficace pour traiter les symptômes psychiques de malades souffrant de la maladie de Parkinson. Six patients (quatre hommes et deux femmes) atteints de la maladie de Parkinson et qui souffraient depuis au moins trois moins de psychose ont été sélectionnés pour cette étude. Tous ont reçu des doses variables (en commençant avec 150 mg par jour administrés par voie orale) pendant quatre semaines, en plus de leur traitement habituel.

Les symptômes psychotiques ont notablement diminué avec le traitement de CBD. Ce cannabinoïde n’a pas perturbé les fonctions motrices des patients et n’a pas provoqué d’effets secondaires indésirables. Les auteurs ont conclu que « ces premières données suggéraient que le CBD pourrait être efficace, sûr, et bien toléré pour traiter les psychoses dans le cas de la maladie de Parkinson ».

(Source : Zuardi A, Crippa J, Hallak J, Pinto J, Chagas M, Rodrigues G, Dursun S, Tumas V.Cannabidiol for the treatment of psychosis in Parkinson's disease. J Psychopharmacol., du 18 septembre 2008 [publication électronique avant impression])

En bref

Science: douleurs
Selon des recherches conduites à l’université de Varsovie (Pologne) sur le modèle animal des douleurs neuropathiques, le médicament anti-inflammatoire indométacine a augmenté l’activité antihyperalgésique des cannabinoïdes faiblement dosés. (Source : Bujalska M. Pharmacology 2008;82(3):193-200.)

Science: psychose maniacodépressive
À la faculté de médecine de l’université de São Paulo, au Brésil, l’effet du cannabidiol (CBD) dans le cas de la psychose maniacodépressive (BAD) a été étudié sur deux patients. Ces derniers ont reçu des doses allant jusqu’à 1200 mg de CBD par jour sans aucune amélioration ni effet secondaire. Les chercheurs ont noté que « ces premières données suggéraient que le CBD est probablement inefficace pour l’épisode maniaque de la BAD ». (Source : Zuardi A, et al. J Psychopharmacol., du 18 septembre 2008 [publication électronique avant impression])

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Indica

A new article in Cannabinoids by Jacob Erkelens and Arno Hazekamp on Cannabis Indica.

Conférence IACM 2013

7th Conference on Cannabinoids in Medicine



Photos  
Videos online
Abstract book

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.