[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 30 Juin 2008

Science: l’utilisation des cannabinoïdes à des fins médicales n’augmente pas le risque d’effets indésirables dangereux pour la santé

Des chercheurs du Centre de santé de l’université McGill de Montréal et de l’université British Columbia de Vancouver (Canada) ont déclaré que la consommation de médicaments à base de cannabinoïdes était en hausse augmentant parallèlement aussi les préoccupations quant aux manifestations potentielles des effets indésirables. Le Dr. Mark Ware du Centre de santé de l’université McGill a déclaré que l’équipe de chercheurs a analysé pas moins de 31 études cliniques sur les médicaments à base de cannabinoïdes, conduites entre 1966 et 2007, et classé les effets indésirables associés en deux groupes distincts : les effets dangereux (provoquant le décès, l’hospitalisation ou l’invalidité) et les effets non dangereux pour la santé.

Dans un communiqué de presse, le Dr. M. Ware a déclaré : « En résumé, nous avons observé une augmentation du nombre des effets indésirables non dangereux de 86 % chez les patients traités avec des cannabinoïdes, comparés au groupe témoin ». Et d’ajouter que « pour la plupart, ces effets ont été qualifiés de faible à moyennement fort » et qu’ils concernaient principalement des manifestations de vertige et de fatigue. Les résultats des travaux, accompagnés de commentaires faites par des chercheurs australiens, ont été publiés dans le magazine de la Société canadienne de médecine.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur:
www.cmaj.ca/cgi/content/full/cmaj;178/13/1669
www.cmaj.ca/cgi/content/full/178/13/1685

(Sources: UPI, du 17 juin 2008 ; Wang T, Collet JP, Shapiro S, Ware MA. Adverse effects of medical cannabinoids: a systematic review. CMAJ 2008;178(13):1669-78; Degenhardt L, Hall WD. The adverse effects of cannabinoids: implications for use of medical marijuana. CMAJ 2008;178(13):1685-6.)

Science/Etats-Unis: conséquences controversées de l’augmentation de la teneur du cannabis au cours des dix dernières années

Selon un rapport rédigé par la Maison blanche, les concentrations de THC (dronabinol) dans le cannabis saisi aux États-Unis auraient évolué, respectivement étaient d’environ 4 % en 1983 et atteignant 9,6 % en 2007. John Walters, Directeur du Service chargé de la politique nationale de lutte contre la drogue de la Maison blanche, a ainsi déclaré : « La teneur de la marijuana a fortement augmenté au cours des dix dernières années renforçant les inquiétudes au sujet des jeunes adultes ». En guise d’arguments, il a cité les risques de développer des problèmes psychologiques, cognitifs et respiratoires, ainsi qu’une dépendance accrue des consommateurs de cannabis aux drogues, tels que la cocaïne et l’héroïne.

Une augmentation d’environ 2,5 fois de la teneur du cannabis au cours des 25 dernières années réfute les affirmations de la Maison blanche qui qualifie le phénomène comme étant une hausse drastique en seulement dix ans et, en même temps, confirme les résultats obtenus par une équipe australienne travaillant à l’Institut national de recherche sur l’alcool et les drogues et à l’Institut national de recherche sur les drogues. Ces chercheurs ont conduit une étude sur l’évolution des teneurs en dronabinol du cannabis cultivé dans différents pays en résumant que les déclarations tentant d’affirmer l’existence d’un rapport cause-effet entre l’augmentation de la teneur de cannabis et l’apparition de problèmes psychiques n’étaient pas basées sur des preuves scientifiques. En effet, à cause des importantes variations des teneurs observées dans les différents échantillons de cannabis analysés, les consommateurs seraient autant exposés à ce phénomène au cours d’une même année que pendant une période de dix ans.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur:
hosted.ap.org/dynamic/stories/M/MARIJUANA_POTENCY?SITE=FLTAM&SECTION=HOME&TEMPLATE=news_generic.htm
www.upi.com/Health_News/2008/06/18/Pot_potency_may_have_mitigating_factors/UPI-18501213813100/

(Sources: Associated Press, du 12 juin 2008; UPI, du 18 juin 2008; McLaren J, Swift W, Dillon P, Allsop S. Cannabis potency and contamination: a review of the literature. Addiction 2008;103(7):1100-9.)

En bref

Etats-Unis: consommation de cannabis des adolescents
Selon une étude conduite par des chercheurs de l’université de l’État de New York, les lois sur le cannabis médical en vigueur dans douze états n’ont pas entraîné une augmentation de la consommation du cannabis parmi les jeunes, et ce malgré les craintes énoncées lors des premières discussions sur une mise en place d’une telle loi. Au contraire : la consommation de cannabis des adolescents a diminué dans chacun de ces douze états et, plus précisément, a diminué de manière plus significative que la moyenne annoncée pour l’ensemble des états américains. Le rapport, basé entièrement sur des informations issues de sondages sur la consommation de drogues financés par le gouvernement aux niveaux fédéral et des états, est disponible sur :
www.mpp.org/teens/. (Source: MPP, du 16 juin 2008)

Etats-Unis: cas de décès suite à un abus de médicaments prescrits
Des travaux réalisés en 2007 à partir des résultats d’autopsies menées en Floride ont révélé que le nombre de décès provoqués par des médicaments prescrits était trois fois supérieur à celui relatif aux overdoses (toutes drogues classées dans les catégories des substances illicites). Selon un rapport du New York Times, ces résultats correspondraient à ceux obtenus par des études similaires conduites par l’Administration de répression des narcotiques (Drug Enforcement Administration) qui a avancé le chiffre d’environ 7 millions de citoyens américains ayant consommé de manière abusive des médicaments prescrits. Dans ce cas, l’augmentation serait de 80 % au cours des six dernières années et le nombre total des personnes concernées serait supérieur à celui des citoyens américains consommateurs illégaux de cocaïne, d’héroïne, d’hallucinogènes, d’ecstasy ou autres solvants. (Source: New York Times, du 14 juin 2008)

Science: cannabidiol
Selon des études conduites au Japon, l’acide de cannabidiol (c’est-à-dire la forme dont le cannabidiol, CBD, est présent dans la plante) est un inhibiteur sélectif de la cyclooxègénase 2 (inhibiteur COX-2) bien plus efficace que l’acide de delta-9-tétrahydrocannabinol (THCA). Les inhibiteurs COX-2 offrent des effets anti-inflammatoires. Des médicaments, tels que l’aspirine (acide acétylsalicylique), inhibent la production de prostaglandines et de thromboxanes en activant l’enzyme cyclooxygénase. Mais l’aspirine n’inhibe pas seulement le COX-2, mais aussi l’enzyme COX-1, ce qui pourrait provoquer des saignements intestinaux en tant qu’effets secondaires indésirables. (Source: Takeda S, et al. Drug Metab Dispos, du 12 juin 2008 [publication électronique avant impression])

Science: granulome
Des travaux réalisés par des chercheurs italiens ont révélé que les cannabinoïdes qui activent les récepteurs CB1 et CB2 inhibent la production de vaisseaux sanguins dans les granulomes freinant ainsi les inflammations dans le cas de maladies associées aux granulomes, dont le Morbus Crohn, la tuberculose et la sarcoïdose. (Source : De Filippis D, et al. Br J Pharmacol, du 16 juin 2008 [publication électronique avant impression])

Science: lymphome
Selon des travaux menés par des chercheurs de l’Institut Karolinska de Stockhom (Suède), la plupart des lymphomes autres que les lymphomes de Hodgkin présentent des taux élevés de récepteurs CB1 et CB2. Un constat attribué à la mort des cellules cancérigènes provoquée par les cannabinoïdes. Les chercheurs ont conclu que « nos résultats laissent suggérer que des traitements qui utilisent des coordinats de récepteurs aux cannabinoïdes sont efficaces dans la réduction de la charge tumorale en présence de lymphomes malignes qui provoquent l’expression des CB1 et CB2 ». (Source : Gustafsson K, et al. Int J Cancer, du 10 juin 2008 [publication électronique avant impression])

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Indica

A new article in Cannabinoids by Jacob Erkelens and Arno Hazekamp on Cannabis Indica.

Page des membres

Cliquer ici pour visiter la page des membres et accéder aux enregistrements vidéos de la conférence IACM 2013 ou pour vous inscrire aux listes de diffusion internes de IACM.

Conférence IACM 2013

7th Conference on Cannabinoids in Medicine



Photos  
Videos online
Abstract book

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.