[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 22 Mars 2008

République Tchèque : la Cour de justice suprême déclare la culture du cannabis à des fins médicales légale

Selon un reportage diffusé le 4 mars dernier sur Radio Prah, la Cour suprême du pays aurait déclaré que la culture de cannabis à des fins médicales ne pouvait pas être considérée comme un délit. Cette conclusion est survenue après l’examen du cas d’une patiente qui avait fait appel suite à une condamnation en première instance et qui s’était défendue en affirmant qu’elle utilisait les plantes cultivées pour réduire les troubles dermatologiques et gastriques dont elle souffrait et non pas pour les effets psychotropes de la plante. Petite parenthèse : l’usage médical du cannabis est de plus en plus répandu en République Tchèque.

D’après le verdict des juges, la simple découverte de plants de cannabis n’est pas une preuve suffisante pour condamner une personne et qu’il faut plutôt chercher à connaître l’intention de la personne. Et d’ajouter que la culture du chanvre en vue de fabriquer des pommades n’était qu’un risque mineur de santé publique et ne justifiait pas une criminalisation du fait. Suite à cette décision, le cas doit à nouveau être présenté devant l’instance subordonnée.

L’article intégral est disponible sur : www.radio.cz/de/artikel/101535

(Source : Radio Praha, du 4 mars 2008)

Espagne: un juge déclare non coupable un patient qui cultive du cannabis médical pour sa propre consommation pendant que le gouvernement reconnait la valeur thérapeutique de la plante

Un juge de la ville de Ferrol en Espagne a déclaré non coupable un patient qui a cultivé et consommé du cannabis pour réduire les douleurs et la spasticité associées à une lésion de la moelle épinière en déclarant que « le patient n’avait pas commis de délit » contre la santé publique. En Espagne, la culture du cannabis chez soi est autorisée, et ce même en vue d’une consommation récréative. Or le patient âgé de 32 ans en question, Juan Manuel Rodriguez, a fait pousser les plants dans la maison médicalisée où il était soigné et qui dépend du service de santé nationale. Il a été dénoncé par le directeur du centre.

Pendant ce temps, le gouvernement espagnol a reconnu l’utilité du cannabis dans le traitement de certaines maladies. Le Plan national sur les drogues, récemment publié par le ministère de la Santé renseigne que « le potentiel thérapeutique du cannabis a été étudié de manière exhaustive » et qu’il existe des « preuves scientifiques démontrant son efficacité contre les nausées et vomissements provoqués par les traitements antinéoplasiques, la perte d’appétit associée au sida ou au cancer en phase finale et des douleurs neuropathiques de la sclérose en plaques.

De plus amples informations sur le cas de ce patient sont disponibles sur :
juanma-marihuana-medicinal.blogspot.com
Le Plan national sur des drogues (Plan Nacional sobre Drogas) peut être consulté sur :
www.pnsd.msc.es

(Sources : La Voz de Galicia, du 6 février 2008 ; Plan Nacional sobre Drogas)

Etats-Unis: les citoyens du Michigan voteront au mois de novembre pour ou contre la légalisation de l’usage médical du cannabis dans leur Etat

Les partisans d’une initiative législative en vue d’autoriser l’utilisation médicale du cannabis sous certaines conditions viennent de collecter un nombre suffisant de signatures afin de mettre la proposition aux voix au mois de novembre. L'adoption de cette initiative permettrait aux patients de cultiver ainsi que de consommer de faibles quantités de cannabis pour traiter les douleurs associées au cancer, au sida, à la sclérose en plaques et à d'autres maladies graves. Les conditions sont une autorisation, voire une ordonnance, établie par un médecin suivie par l’obtention d'une carte spéciale afin que les patients puissent se justifier en cas de contrôle par les autorités judiciaires.

Dans quelques autres Etats américains, de telles initiatives sont également en cours. Ainsi, le 5 mars, la Commission de la Santé du Sénat de l'Illinois a voté avec six voix contre quatre pour une loi sur le cannabis. En revanche, le projet de loi similaire a été refusé par un Comité de la Chambre des représentants. Suite à un article du Drug War Chronicle, d’autres initiatives de ce type lancées par des législateurs de l'Alabama, du Minnesota, du New Jersey et de l'Etat de New York seraient en cours. Ainsi, par exemple, un sondage sur 625 votants enregistrés sur les listes électorales de l’Illinois a été récemment publié et a révélé que 68% d’entre eux soutiennent la légalisation de l’usage médical du cannabis par des personnes souffrant d’une maladie grave.

(Sources : Peoria Journal Star, du 11 mars 2008 ; Associated Press, des 3 et 5 mars 2008 ; www.stopthedrugwar.org/chronicle)

En bref

Science: détection du THC
Des chercheurs de l’université de Heidelberg (Allemagne) ont étudié la présence de THC 24 heures après la dernière prise chez 16 grands consommateurs de cannabis, c’est-à-dire qui fument plus d’une cigarette de cannabis par jour, (groupe 1), 15 consommateurs modérés (groupe 2) et 16 consommateurs occasionnels (groupe 3). Ils ont ainsi détecté des traces de THC dans le sang de 9 sujets du groupe 1 (56 %), 6 sujets du groupe 2 (40 %) et 1 sujet du groupe 3 (17 %). Les chercheurs ont conclu que la présence de faibles concentrations de THC dans le sang « ne pouvait pas servir de preuve évidente d’une consommation de cannabis récente ». (Source : Skopp G & Poetsch L. J Anal Toxicol 2008;32(2):160-4.)

ONU: déclaration d’Antonio Costa
La Conférence annuelle du Comité sur les narcotiques (Committee on Narcotic Drugs, CND) des Nations unies a été ouverte le 10 mars dernier par Antonio Costa, Directeur du Bureau de contrôle des drogues et de la prévention du crime (UNODC). Dans son discours, il a qualifié l’accès aux soins de santé comme étant un droit fondamental pour tout être humain en expliquant que le principe de santé devrait être la base même du travail de contrôle de la drogue. Et il a ajouté qu'il y avait toujours un nombre trop important de personnes emprisonnées et un nombre insuffisant de personnes pouvant suivre un traitement pour soigner leurs problèmes liés à la drogue. Il a également critiqué le recours à la peine de mort pour des délits liés à la drogue. D’après lui, aucun de ces délits ne pouvait justifier une condamnation à la peine capitale, en ajoutant : « Bien que les drogues peuvent tuer, je ne pense pas que nous devions tuer à cause des drogues ». (Source : www.dailydose.net)

Hollande: politique des drogues
Le parlement néerlandais a décidé d’examiner la politique des drogues menée par le pays. L’objectif de cette décision consiste à définir si oui ou non la pratique de la tolérance face à la consommation de drogues douces a su limiter les risques liés à la consommation de drogues en général, comme cela a été espéré lors du développement de cette politique. En plein débat parlementaire, le ministre de la justice Ernst Hirsch Ballin a déclaré qu’il projetait d’agir sévèrement contre la production de cannabis aux Pays-Bas, notamment en ce qui concerne le nombre important de commerces qui vendent des accessoires pour les cultivateurs, tels que des graines, des lampes et engrais spécifiques. (Source : Dutch News, du 6 mars 2008)

Science: stéatose hépatique alcoolique
Dans une étude animale, des chercheurs américains ont découvert que la consommation d’alcool a augmenté l’expression du récepteur CB1 dans le foie ainsi que la concentration de l'endocannabinoïde 2-AG. Ils supposent que l’activation des récepteurs CB1 dans le foie est responsable du développement d’une stéatose hépatique alcoolique. (Source : Jeong WI, et al. Cell Metab 2008;7(3):227-35.)

Science: cancer
Suite à une petite étude, incluant 75 patients et 319 sujets en bonne santé (groupe témoins), des chercheurs néo-zélandais n’ont pas pu démontrer l'existence d'une relation entre la consommation de cannabis et le cancer de la tête et du cou. En revanche, ils ont pu associer la consommation de tabac et d’alcool à une augmentation du risque de développer un cancer. (Source : Aldington S, et al. Otolaryngol Head Neck Surg 2008;138(3):374-80.)

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Webinare 2020

En octobre 2020, l'IACM organise une série de webinaires. Parmi les orateurs figurent Roger Pertwee, Raphael Mechulam, Manuel Guzman, Ethan Russo et Kirsten Müller-Vahl. Les webinaires seront sous-titrés dans plusieurs langues. L'accès est gratuit pour les membres réguliers de l'IACM. Veuillez trouver ici la brochure pour les sponsors. Vous trouverez ici des informations sur les frais d'inscription et un lien pour l'inscription.

IACM Conference 2020

L'IACM tiendra sa 11e conférence sur les cannabinoïdes en médecine en collaboration avec l'Asociación Mexicana de Medicina Cannabinodie du 5 au 7 novembre 2020 à Mexico. Il s'agira d'un congrès virtuel. Vous trouverez ici des informations sur les frais d'inscription et un lien pour l'inscription.

IACM Conference 2021

La 12eme Conférence de l'IACM sur les cannabinoïdes en médecine se tiendra à Bâle, en Suisse, du 14 au 16 octobre 2021.

Members only

Regular members can sign up for the new member area of the IACM to access exclusive content.

You need to become a regular member of the IACM to access the new member area.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.