[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 29 Décembre 2006

Suisse: le parlement a décidé de proposer l’assouplissement des dispositions relatives à l’utilisation de cannabis à des fins médicales

Conformément à une initiative de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national du 4 mai 2006, ce dernier (le parlement suisse) a décidé le 20 décembre d'assouplir l'interdiction relative à l'utilisation médicale des produits naturels du cannabis.

Il est écrit dans cette initiative que « la Commission propose de rendre possible l’application médicale limitée de stupéfiants à effet de type cannabique sur autorisation exceptionnelle de l’Office fédéral de la santé publique. Parallèlement, la substance doit pouvoir être soumise au régime de l’Institut suisse des produits thérapeutiques (ISPT) applicable aux médicaments dès le moment où le stupéfiant correspondant est introduit en tant que principe actif dans un médicament autorisé par l’ISPT. Les médecins pourraient ensuite prescrire le médicament en question pour les indications autorisées. »

Initiative parlementaire – Révision partielle de la loi sur les stupéfiants du 4 mai 2006 :
www.admin.ch/ch/f/ff/2006/8211.pdf

(Source : Rapport de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national du 4 mai 2006)

Science: la nabilone réduit les douleurs et autres symptômes chez des patients atteints d’un cancer

Selon des résultats présentés le 15 décembre lors du Symposium sur le cancer du sein qui s’est déroulé à San Antonio, le cannabinoïde synthétique nabilone réduit les douleurs, les nausées, les troubles de l'appétit, les angoisses et les dépressions chez des patients atteints d'un cancer. Le Dr. Vincent Maida de l’université de Toronto et son équipe ont collecté rétrospectivement des données relatives à des patients qui ont participé entre le 1er mai 2005 et le 30 juin 2006 à un programme médical palliatif spécifique. Ils ont ainsi exploité des données de 139 patients, dont 82 à qui l’on a administré de la nabilone.

En moyenne, les deux groupes ont été observés pendant une durée quasi similaire (avec nabilone : 53 jours, sans nabilone : 52 jours). Les patients qui ont suivi un traitement avec nabilone ont indiqué une réduction significative des douleurs, comparés à ceux traités sans nabilone. L’intensité des symptômes, tels que l'engourdissement, la fatigue, l'appétit et le bien-être est restée stable dans le groupe avec nabilone et a augmenté dans le groupe sans nabilone. Tandis que les patients du groupe avec nabilone ont signalé au début du traitement davantage de nausées que ceux du groupe sans nabilone, celles-ci se sont ensuite calmées plus significativement que chez les patients du deuxième groupe. De même, les dépressions et les angoisses au début du traitement ont été considérablement plus fréquentes dans le groupe avec nabilone que dans le deuxième groupe, mais, là encore, elles ont diminué notablement grâce à l’utilisation du cannabinoïde ; par contre, les dépressions et les angoisses se sont amplifiées dans le groupe sans nabilone. De plus, la nabilone semble avoir provoqué un effet positif pour réduire les insomnies, les sueurs nocturnes et le stress.

Les chercheurs ont conclu que malgré les limites imposées à cette étude « l'administration à long terme de nabilone, en complément au traitement standard, semble offrir une amélioration considérable de certains symptômes chez des patients souffrant d'un cancer, dont la diminution des douleurs, des nausées, des dépressions, des angoisses, des insomnies, de la fièvre ainsi que des sueurs nocturnes, et du stress en général ».

Le résumé est disponible sur
www.abstracts2view.com/sabcs06/view.php?nu=SABCS06L_1211
et la base de données relatives aux études cliniques sur le site Internet de l’IACM sur
www.cannabis-med.org/german/nav/home-science.htm

(Source : Maida V. The synthetic cannabinoid nabilone improves pain and symptom management in cancer patients. Abstract vom San Antonio Breast Cancer Symposium du 15 décembre 2006.)

En bref

Science: Douleurs abdominales
Une étude menée par des chercheurs français a révélé que l’administration de la bactérie Lactobacillus acidophilus, que l’on trouve habituellement dans les yaourts, augmente l’expression des récepteurs opioïdes et cannabinoïdes dans les cellules intestinales et produit un effet antalgique sur le tube digestif, semblable à celui provoqué par la morphine. Ils ont conclu que les résultats laissent supposer que la microbiologie relative au transit intestinal influence notre perception au niveau de l’abdomen ce qui « pourrait représenter une nouvelle approche de traitement des douleurs abdominales, un symptôme dont la prévalence est élevée dans la population générale ». (Source : Rousseaux C, et al. Nat Med, du 10 décembre 2006; [publication électronique avant impression])

Etats-Unis: Californie
Le comté de Merced (Californie) a décidé de délivrer prochainement des cartes spéciales pour les consommateurs de cannabis médical, suite à la récente décision d'un juge de l’Etat confirmant la validité de la loi sur le cannabis médical en vigueur dans l’Etat de la Californie. Avant cette décision, Merced s’était joint à la plainte déposée par les comtés de San Diego et de San Bernardino à l’encontre de l'Etat de Californie pour être obligé de délivrer lesdites cartes. San Diego et San Bernardino ont décidé de contester le jugement. (Sources : Associated Press du 12 décembre 2006, Merced Sun-Star du 16 décembre 2006)

Etats-Unis: consommation de drogues chez les adolescents
Selon un rapport établi dans le cadre du Projet de politique de la marijuana (MPP), les lois sur le cannabis médical qui concernent les adultes n'ont pas d’influence sur la consommation de drogues chez les adolescents. Le rapport fait référence à des études indépendantes, menées par RAND EURopa et le Conseil national de recherche américain, qui rapportent que la prohibition de la consommation de cannabis n’influençait manifestement peu, voire pas du tout, les chiffres relatives à la consommation de cannabis. Un autre rapport de la MPP a révélé qu’aux Etats-Unis la valeur productive du cannabis (avec une production estimée à 13,8 milliards $, env. 10,5 milliards €) surpasse celle des autres produits agricoles. (Source : www.mpp.org)

Science: douleurs
Des chercheurs italiens ont démontré que l’administration orale de cannabidiol CBD (cannabinoïde non psychoactif) réduisait les douleurs neuropathiques et inflammatoires chez des rats. (Source : Costa B, et al. EUR J Pharmacol, 10 novembre 2006; [publication électronique avant impression])

Science: maladie de Parkinson
Selon des conclusions publiées par des chercheurs de l’université de Francfort, les cannabinoïdes possèdent un potentiel thérapeutique pour des patients atteints de la maladie de Parkinson. Ils pourraient d'une part améliorer certains symptômes (dyskinésie associée à la levodopa) et, d’autre part, grâce à leurs effets neuroprotecteurs, ralentir l'évolution de la maladie. (Source : Lastres-Becker I, Fernandez-Ruiz J. Curr Med Chem. 2006;13(30):3705-18.)

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

IACM Conference 2019

 The IACM Conference 2019 will be held on October 30 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.