[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 14 Juillet 2000

Allemagne: Le comité des pétitions du Bundestag soutient l'utilisation médicale du cannabis.

Le 28 juin dernier, le comité des pétitions du Bundestag (le Parlement Allemand), composé de 29 membres du Parlement, a exprimé son soutien à la pétition du Groupe d'Auto-Support pour le Cannabis Médical, basé à Berlin, et de l'ACM pour autoriser l'utilisation de produits dérivés du cannabis naturel et des cannabinoïdes simples.

C'est la première fois qu'une institution du Bundestag recommande l'utilisation du cannabis à des fins médicales chez des personnes malades.

La pétition, soutenue par les membres du comité du parti Socialiste, les Verts et les Sociaux-Démocrates, va être présentée au gouvernement pour "prise en considération", dans la mesure où la demande était justifiée et nécessairement rectificative. Les Chrétiens Démocrates se sont opposés à la pétition. Les Libéraux sont restés neutres. Le comité est arrivé à la conclusion que le cannabis vient en aide à beaucoup de patients, pour "guérir ou rendre plus supportable leur maladie et vivre une vie qui à nouveau vaut la peine d'être vécue".

Si le gouvernement ne prend pas en considération la pétition, il devra s'expliquer sur son choix devant le comité.

Le 10 avril 2000, une société allemande a obtenu l'autorisation de mettre à la disposition des pharmacies du THC (dronabibol) afin que les médicaments correspondants puissent être fabriqués sur place. Jusqu'à maintenant une seule pharmacie de Francfort était approvisionnée. Les autres pharmacies devaient se contenter de délivrer, à un coût élevé, une préparation à base de THC importée des Etats-Unis, le Marinol.

(Sources : Communiqué de presse des Verts le 28 juin 2000, communiqué de presse du PDS du 28 juin 2000, Berliner Zeitung du 29 juin 2000)

Science: Nouvelles de la conférence de l'ICRS

Un certain nombre de résultats intéressants, issus de récentes études, ont été présentés lors de la conférence annuelle de l'International Cannabinoid Research Society (ICRS), du 22 au 24 juin aux Etats-Unis. Certains de ces résultats sont présentés ci-dessous et paraîtront dans la prochaine édition du IACM-Bulletin le 23 juillet.

(1) Un groupe de chercheurs Israéliens a découvert que le système des cannabinoïdes endogènes joue un rôle capital dans le développement des bébés souris. Les cannabinoïdes endogènes seraient responsables du réflexe de succion chez les nouveaux nés et par là même joueraient un rôle primordial pour leur croissance et leur bien-être physique. Si les chercheurs empêchent le système des cannabinoïdes endogènes de fonctionner à l'aide d'un antagoniste des récepteurs aux cannabinoïdes (SR 141716A), les bébés souris ne prennent pas de poids et meurent 6 à 7 jours après la naissance. Une administration unique de SR141716A au cours du premier jour de vie suffit à stopper complètement la croissance. L'effet stimulateur d'appétit des cannabinoïdes est connu et ceci pourrait se prouver chez les nouveaux nés.
(Source : Résumé de Ester Fride, et al)

(2) Chez les patients atteints du sida et sous inhibiteurs de la protéase (IP) le fait de fumer de la marijuana semble cliniquement inoffensif et bien toléré, selon une étude de tolérance réalisée par l'Université de Californie de San Francisco. 67 patients ont soit fumé de la marijuana, soit reçu du dronabinol ou un placebo durant 21 jours. De nombreux paramètres, dont les fonctions immunitaires et la pharmacocinétique des IP, ont été contrôlés. Des événements indésirables d'échelle II et III ont été observés, dont la moitié de chaque au sein du groupe marijuana. Les paramètres biologiques seront analysés lorsque tous les patients auront terminé l'étude. (Source : Résumé de Donald Abrams, et al).

(3) Les effets analgésiques de l'acide ajulémique (CT3) sont inversés par l'antagoniste SR141716A du récepteur aux cannabinoïdes (CB1) (en non par l'antagoniste du récepteur au CB2). L'acide ajulémique est un dérivé d'un métabolite non psychotrope du THC. Selon le groupe de recherche de l'Université Brown aux Etats-Unis, l'une des explications possibles de ces observations serait l'existence d'un nouveau récepteur aux cannabinoïdes dont l'acide ajulémique serait un agoniste et le SR141716A un antagoniste. (Source : Résumé de Michael Walker, et al)

(4) Trois différents extraits sublinguaux de cannabis, un contenant principalement du THC, un autre principalement du cannabidiol (CBD), et le dernier un rapport THC-CBD d'approximativement 1:1, ont été administrés à six volontaires sains. Ils ont reçu jusqu'à 20 mg de THC. L'évaluation de la fonction cognitive a montré une légère diminution, liée au THC, de la capacité de mémoire spatiale. L'étude britannique a montré que l'administration sublinguale d'extrait de cannabis avait des effets relativement rapides et était bien tolérée. (Source : Résumé de Geoffrey W Guy, et al)

(Source : Résumés de la conférence 2000 de l'ICRS)

Science: Les cannabinoïdes dans les régions douloureuses de la moelle épinière.

Une équipe de chercheurs anglais a découvert dans des zones de la moelle épinière de rats des récepteurs au CB1 qui pourraient atténuer la douleur. Cette découverte, publiée dans le journal Molecular and Cellular Neuroscience ouvre la voie aux médicaments à base de cannabinoïdes, dont le but serait de combattre la douleur.

Le Dr Andrew Rice, membre de l'équipe basée à l'Imperial College de Londres, à déclaré : "Nous avons franchi une grande étape en terme de séparation des effets secondaires psychotropes du cannabis et de ses effets sédatifs." Des médicaments à base de cannabinoïdes pourraient être mis au point pour se fixer aux récepteurs aux cannabinoïdes de la moelle épinière ou être directement administrés dans la moelle épinière. La présence de récepteurs aux opioïdes dans la moelle épinière avait déjà été mise en évidence dans les années 70, ce qui avait mené à la mise au point d'analgésiques par voie péridurale.

Ces résultats montrent que les cannabinoïdes pourraient être à même de soulager un certain type de douleur là où d'autres traitements échouent. Il existe deux types de douleur : l'inflammation, et la névropathie douloureuse. Très peu de médicaments soulagent cette dernière. "Lorsqu'un nerf est endommagé, les récepteurs aux opioïdes de la moelle épinière disparaissent. C'est la raison pour laquelle la morphine a peu d'effets dans cette situation ", a déclaré le Dr Rice.

(Sources : Reuters du 4 juillet 2000 ; PA News du 4 juillet 2000 ; Farquhar-Smith WP, Egertová M, Bradbury EJ, McMahon SB, Rice ASC, Elphick MR : Cannabinoid CB1 receptor expression in rat spinal cord. Mol Cell Neurosci 2000 ; 15:510-521)

En bref

Etats-Unis:
La commission fédérale médicale de Washington a ajouté les maladies présentant de graves symptômes gastro-intestinaux, les crises ou spasmes musculaires à la liste des "maladies graves et invalidantes" pour lesquelles la marijuana pourrait être utilisée légalement dans le cadre d'une loi fédérale votée en 1998. La Commission d'Assurance Qualité Médicale a ajouté à cette liste des maladies dont les symptômes comprennent les nausées, les vomissements, les pertes de poids importantes, les crampes d'estomac ou la perte d'appétit, que des traitements standards ne parviennent pas à soulager. La commission a refusé d'inclure l'insomnie et le stress post-traumatique. (Source : Seattle Times du 27 juin 2000)

Hollande:
Le 27 juin dernier, le Parlement Néerlandais a adopté une motion visant à tolérer la culture du cannabis et à réguler sa récolte. Les législateurs de deux des trois partis de la coalition gouvernementale ont validé la motion, qui a passé la chambre composée de 150 sièges par un vote de 73 voix contre 72. Cependant, la majorité étant si faible, le porte-parole du Ministère de la Justice, Victor Holtus, a déclaré qu'il y avait peu de chances que le cabinet approuve la résolution. "Elle contredit de façon importante les accords internationaux", a t-il déclaré. (Source : AP du 28 juin 2000)

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Nouvelle adresse

L'IACM a déménagé.
Nouvelle adresse:
Bahnhofsallee 9
32839 Steinheim

IACM Conference 2019

The IACM Conference 2019 will be held on October 31 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.